Cette ville suédoise veut devenir la plus écolo du monde

Posted on 12 March 2020.

Première commune à avoir accueilli un centre commercial entièrement dédié au recyclage, Eskilstuna multiplie les initiatives « vertes ». Le but de cette ancienne cité industrielle : devenir la ville la plus écologique du monde.

Si l’économie circulaire donne une seconde vie aux objets, elle peut aussi donner une deuxième chance à une ville ouvrière au passé glorieux.


À une heure de train de Stockholm, Eskilstuna, ancienne ville industrielle, connaît un taux de chômage deux fois plus élevé que la moyenne nationale. Le journaliste Ammar Kalia décrit très bien l’ambiance de cette commune suédoise de 100 000 habitants, sur le déclin depuis les années 1970 : « Bien loin du stéréotype scandinave de modernité sur papier glacé, les larges rues pavées d’Eskilstuna, grises et presque désertes, sont peuplées de pizzerias kitsch des années 1980, de cafés ouvriers et de pubs sinistres […]. »

C’est pour enrayer ce déclin qui semblait pourtant inexorable que la municipalité a décidé d’adopter une stratégie radicale : faire d’Eskilstuna l’endroit le plus vert de la planète, grâce notamment au recyclage. Si l’économie circulaire donne une seconde vie aux objets, elle peut aussi donner une deuxième chance à une cité ouvrière au passé glorieux.

Depuis 2012, Eskilstuna multiplie les initiatives « vertes » pour atteindre son objectif. Par exemple, les transports publics fonctionnent au biogaz et à l’électricité, et la ville utilise des centrales de cogénération bas carbone permettant la production simultanée d’électricité et de chaleur (la chaleur étant générée par l’énergie thermique dégagée par la production d’électricité). Les habitants trient leurs déchets dans sept poubelles différentes : poubelle verte pour la nourriture, rose pour les textiles, grise pour le métal, jaune pour le papier, bleue pour le journal, orange pour le plastique et noire pour le reste. 

Le premier centre commercial 100 % recyclage

Depuis 2015, ils peuvent également déposer leurs objets usagés dans des conteneurs à ReTuna, un grand centre commercial de 5 000 m² où tout ce qui se trouve dans les rayons est réparé, réutilisé, recyclé, upcyclé, ou produit durablement.
Eskilstuna est la première ville au monde à avoir accueilli un centre commercial entièrement dédié à la revalorisation. Géré par une société municipale, ReTuna Återbruksgalleria a ouvert ses portes en 2015, à 20 min en voiture du centre-ville dans un entrepôt construit au milieu d’un champ. La galerie marchande compte des dizaines de boutiques « eco-friendly » – proposant meubles, jouets, vêtements, appareils électroniques, etc. –, un café, un restaurant, un centre de conférences…

Les gens viennent y déposer les choses dont ils veulent se débarrasser. Les objets sont triés par une équipe de salariés en insertion professionnelle, qui sélectionnent ce qui est utilisable, puis distribués aux gérants des boutiques, qui choisissent ce qu’ils souhaitent réparer ou transformer, les matériaux qu’ils peuvent récupérer. ReTuna accueille environ 700 visiteurs ; journalistes, étudiants et touristes curieux viennent du monde entier déambuler dans ses allées.

Ce qui ne peut pas être revalorisé et vendu à ReTuna est acheminé vers un centre de tri, à proximité du centre commercial, où cinq employés traitent 20 000 tonnes de déchets par an grâce à un système de tri automatisé. Là, les déchets alimentaires sont compostés et valorisés en biogaz utilisé pour les bus de la ville. Malgré une certaine résistance au changement, le lancement du dispositif de recyclage et l’ouverture de ReTuna ont été un succès. Cela a permis de redynamiser la ville d’Eskilstuna et de créer 50 emplois, de sensibiliser toute une population à l’économie circulaire, et de faire d’une ville frappée par le chômage un modèle à l’échelle nationale, et même internationale.  

CRÉDITS PHOTOS : image principale © Getty Images