BiodiversiTerre 2018 : Veolia a sensibilisé le grand public aux enjeux de la pollution plastique des océans

Organisé depuis deux ans au cœur de Paris, l’événement BiodiversiTerre a pour objectifs de reconnecter la nature et les citoyens et de rappeler à chacun sa responsabilité vis-à-vis de l’environnement.

Du 2 au 5 juin 2018, Veolia participait à la deuxième édition de BiodiversiTerre, durant laquelle vaches, canards et moutons avaient pris possession de la place de la République à Paris, pour le plus grand plaisir des Parisiens et des touristes. 
Imaginé par l’artiste Gad Weil, l’événement avait pour objectif de sensibiliser les citoyens, et en particulier les familles, aux grands enjeux environnementaux, en remettant la nature au cœur de la ville. Huit tableaux de végétalisation éphémère occupaient donc la place de la République sur les thèmes du recyclage, de l’économie circulaire, de l’énergie produite par la nature, de l’alimentation bio ou encore de la « France, une terre de lait ». De quoi offrir aux visiteurs une balade divertissante, leur permettant de comprendre – de manière ludique et pédagogique – les différentes problématiques écologiques.

Organisé chaque année autour du 5 juin, Journée mondiale de l’environnement, BiodiversiTerre est aussi l’occasion de sensibiliser les citoyens au thème spécifique de cette journée, qui, pour 2018, était dédiée à la lutte contre la pollution plastique.
Avec ses deux partenaires – la Fondation Tara Expéditions et La REcyclerie –, Veolia a donc sensibilisé les visiteurs, durant quatre jours, à l’importance de préserver les océans.

 

Des ateliers pédagogiques

Dans l’espace Veolia, les enfants étaient invités à libérer « Eco », le bébé dauphin, d’un filet rempli de bouteilles en plastique. Les visiteurs pouvaient également admirer un gigantesque dauphin réalisé par Gad Weil, à partir de bouteilles en plastique recyclé et construit sur une structure en mousse de polystyrène recyclé. L’objectif de cette œuvre : rappeler les risques que la pollution plastique fait peser sur les océans et la biodiversité marine.
 
De son côté, la Fondation Tara Expéditions a organisé une exposition sur le thème de la pollution plastique de l’océan, mettant en exergue l’enjeu particulier des microplastiques. Un quizz était ensuite proposé aux enfants pour les aider à prendre conscience de l’enjeu.
Enfin, La REcyclerie proposait différents ateliers pédagogiques. Les familles pouvaient ainsi créer des guirlandes de fleurs en plastique, faire du crochet avec des sacs en plastique ou encore apprendre à créer leur mini-potager urbain.
 

Les messages clés de Veolia sur la préservation des océans

BiodiversiTerre a été l’occasion pour Veolia de partager avec les visiteurs des messages clés sur la préservation des océans, autour de trois axes : limiter l’usage des plastiques à usage unique (gobelets, pailles, couverts, etc.), privilégier les plastiques recyclés ou recyclables, et surtout trier ses déchets. Cette dernière étape est cruciale pour mettre en place des boucles d’économie circulaire et faire en sorte que les déchets deviennent de nouvelles ressources. « La situation est urgente, mais la bonne nouvelle, c’est que l’on peut agir. Tout le monde peut faire quelque chose à son niveau : citoyens, collectivités, entreprises », a rappelé Fanny Demulier, responsable de la communication RSE de Veolia.

Enfin, le 5 juin, jour de la clôture de l’événement, Veolia a participé à une table ronde organisée par l’ONU. Amélie Rouvin, responsable de l’engagement Économie Circulaire chez Veolia, y a présenté la stratégie du Groupe pour lutter contre la pollution des mers et des océans. Vous pouvez retrouver le résumé de cette conférence et de la stratégie Veolia dans cet article.

 

 

CREDITS PHOTOS : Veolia

Back to top
comments powered by Disqus