Un frigo solaire contre le gaspillage alimentaire en Afrique

Fondée par un jeune ingénieur kenyan, la start-up Solar Freeze propose un service de réfrigération qui permet aux petits producteurs africains de stocker leurs récoltes dans un frigo mobile alimenté par l’énergie solaire.

En plus de réduire les pertes post-récolte, la solution de Dysmus Kisilu permet aussi d’améliorer les revenus des agriculteurs africains.

Environ un tiers des aliments que nous produisons est gaspillé. Dans les pays en développement, la plupart des pertes alimentaires surviennent après la récolte et avant même que les produits ne parviennent aux consommateurs, notamment du fait du manque d’équipements de stockage ou de moyens de transport adéquats.

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ces « pertes post-récolte » peuvent atteindre jusqu’à 20 % pour les céréales, 30 % pour les produits laitiers et le poisson et 40 % pour les fruits et légumes, alors que la faim et la malnutrition subsistent à l’échelle mondiale. 

Les technologies de réfrigération augmentent considérablement la durée de vie des denrées alimentaires. Mais ces technologies coûtent cher, et dans les pays en développement, très peu de petits producteurs ont accès à une chambre froide ou un camion frigorifique. De plus, elles reposent sur des services électriques fiables et abordables et nécessitent une expertise technique pour installer et entretenir les équipements.

C’est pourquoi la start-up kenyane Solar Freeze, menée par le jeune ingénieur Dysmus Kisilu, a développé une solution de réfrigération « off-grid », pratique et accessible, spécialement conçue pour les petits producteurs africains.

 

Une chaîne du froid de la ferme à la ville

Solar Freeze propose des chambres froides mobiles alimentées à l’énergie solaire qui permettent aux petits producteurs de préserver leurs récoltes. Un agriculteur peut trouver un frigo disponible près de sa ferme en utilisant l’application mobile développée par Solar Freeze ou en envoyant un SMS à la start-up, qui lui en fera parvenir un. Puis, il peut payer en espèces ou par téléphone grâce à M-Pesa, une plateforme de paiement mobile très populaire au Kenya.

Consciente que les pertes post-récolte ne sont pas dues qu’à la simple question du stockage, l’entreprise fournit une chaîne du froid de la ferme au point de vente, comprenant notamment un service de transport frigorifique. Elle propose également des formations pour apprendre aux jeunes à manipuler les équipements agricoles alimentés aux énergies renouvelables, ainsi que des activités de mentorat, en particulier auprès des femmes.

En septembre 2018, le projet Solar Freeze a reçu le Progress Award de la Fondation Bill et Melinda Gates pour son action contre le gaspillage alimentaire. En plus de réduire les pertes post-récolte, la solution de Dysmus Kisilu permet d’améliorer les revenus des agriculteurs africains, qui vivent souvent dans la pauvreté. Les prix des denrées alimentaires peuvent augmenter et baisser radicalement.

Les paysans capables de stocker leur production ne sont plus obligés de vendre à vil prix et peuvent se permettre d’attendre que le marché leur soit favorable. Les consommateurs, quant à eux, bénéficient de meilleures qualité et sécurité alimentaires.

Crédits : @Noemie Rosset @Veolia

 

Sur le même sujet

Back to top
comments powered by Disqus