© Veolia

Seconde vie des vêtements usagés et des textiles inutilisés... recyclage, cousu main

En association avec des entreprises adaptées de couture, FOREWEAR recycle les textiles usagés pour créer de magnifiques accessoires de design.

Principalement implantée à Prague, l’organisation FOREWEAR est résolue à améliorer le recyclage des vieux textiles depuis plusieurs années. Ce projet, mis en place par Markéta Borecká en 2013, est devenu un superbe exemple d’économie circulaire.

Tout commence par la collecte de textiles inutilisés auprès des entreprises. FOREWEAR organise d’abord des réunions avec la direction et les salariés pour leur expliquer la philosophie du projet et le processus de recyclage. Après un tri soigneux, les vêtements en bon état sont donnés à des œuvres de charité, telles que Borůvka Praha, organisme à but non lucratif soutenu par la Fondation Veolia en République tchèque, qui défend l’inclusion dans le monde du travail des personnes handicapées ou en difficulté. Les textiles abîmés sont envoyés dans une unité spéciale de recyclage, qui les transforme en matériau non tissé réutilisable. L’étape suivante pour FOREWEAR consiste à imprimer des motifs originaux sur la matière recyclée, avant d’en faire des housses pour tablettes et téléphones et des jaquettes pour les livres, agendas, produits cosmétiques ou passeports.

Ces objets sont assemblés dans des ateliers de couture comme celui de Fokus Vysočina, qui défend l’inclusion dans le monde du travail des personnes atteintes de handicaps ou de troubles mentaux. L’organisation reçoit un large soutien de la Fondation Veolia en République tchèque. Les objets sont ensuite vendus dans des boutiques de designer à Prague, sur les marchés et, principalement, aux entreprises en tant que cadeaux d’entreprise, fournitures d’usage courant et produits de marketing intelligent. La boucle est bouclée, dans tous les sens du terme ! Récompensée en 2015 par la ville de Prague, FOREWEAR a déjà recyclé plus de 30 000 kg de vêtements, emploie trois ou quatre couturières et a créé plus de 10 000 nouveaux produits, fonctionnels et inhabituels.

Les boutiques solidaires d’Ostrava offrent une seconde vie aux vêtements usagés

La République tchèque est très créative en matière de recyclage des textiles. D’autres projets originaux se sont développés dans ce domaine. À Ostrava, troisième plus grande ville du pays, avec près de 300 000 habitants, huit magasins Moment ČR donnent également une seconde chance aux vêtements usagés.

L’originalité de ces boutiques solidaires, lancées en 2012, tient à leur réinvention totale du concept de friperie. L’agencement créé par les architectes d’intérieur installe une atmosphère détendue et enchanteresse, dans un décor bohème tendance. Les vêtements lavés et repassés sont magnifiquement présentés et vendus par des personnes handicapées ou en réinsertion (chômeurs de longue durée, plus de 50 ans, etc.).

Près de 60 salariés travaillent dans ces points de vente, avec l’appui d’une centaine de bénévoles de Moment ČR. Une fois les dépenses réglées, les bénéfices de ces magasins sont reversés à des œuvres caritatives sélectionnées pour des projets bien précis. Ce système simple et efficace a même attiré l’attention de la star de rock locale, Tomáš Klus, qui a baptisé sa série de concerts « Recyklus Tour » et ne manque jamais une occasion de soutenir Moment ČR en lançant des appels aux dons.

Veolia en République tchèque a rejoint le projet de Moment ČR en organisant des collectes de vêtements au printemps 2017. Près de 380 kg par semaine ont été collectés et transmis à l’entrepôt central de Moment ČR pour y être triés. Il faut noter que 1 kg de vêtements collectés permet d’éviter le rejet de 3,6 kg de dioxyde de carbone et d’économiser 6 000 litres d’eau et 0,3 kg de produits chimiques. Ces textiles, souvent produits de manière intensive et peu respectueuse de l’environnement et des personnes, sont ainsi intégrés dans une démarche vertueuse.

 
 

Illustration © Veolia

Back to top
comments powered by Disqus