Orange is the new emballage alimentaire !

En juin 2019, un étudiant britannique a dévoilé un emballage alimentaire biodégradable fabriqué à partir de déchets organiques issus de l’industrie du jus d’orange.

Un matériau biodégradable ultrarésistant : il supporte des charges de plus de 500 kg.

Et si la solution pour protéger les aliments secs était de les envelopper dans de l’écorce d’orange ? C’est l’idée surprenante qu’a eue Denny Handley, un étudiant en design de l’université Brunel de Londres, désireux de lutter contre la pollution plastique. Rappelons qu’en 2014, la production de déchets plastiques s’élevait, pour le seul Royaume-Uni, à 4,9 millions de tonnes, dont deux tiers d’emballages.

En juin 2019, notre étudiant a dévoilé son emballage végétal lors de l’exposition « Made in Brunel », organisée par sa fac. Baptisé Bio-Peel, le matériau se compose de pelures d’oranges déshydratées, issues de l’industrie du jus de fruits, et mélangées à un liant naturel fait de glycérine végétale, d’amidon de maïs, de fécule de pomme de terre et d’eau.

La mixture est ensuite durcie par un processus de moulage, de cuisson puis de séchage. Résultat : un matériau biodégradable ultrarésistant, puisqu’il supporte des charges de plus de 500 kg ! Record battu.

« Au départ, j’espérais fabriquer des briques de carton à partir des déchets de l’industrie du jus d’orange, précise Denny Handley. Mais mon emballage se dégrade dans l’eau, alors j’ai cherché d’autres applications à mon produit. » 

Épiceries fines, marchés de producteurs, cagettes… le matériau Bio-Peel peut être utilisé pour emballer et transporter des produits secs. Avec l’avantage de pouvoir être composté en fin de vie. Utile pour cultiver de nouveaux fruits !


CRÉDITS PHOTOS : image principale © Brunel University London


Sur le même sujet

Back to top
comments powered by Disqus