Un nouveau terrain de jeu pour le recyclage des bouteilles en plastique

Publié le 19 janvier 2021

1,8 million, c’est le nombre de bouteilles en plastique qui ont été utilisées pour créer ce terrain de football d’un nouveau genre, dont Adidas a fait cadeau à un lycée de Miami.

L’entreprise explore depuis plusieurs années les possibilités offertes par l’upcycling des déchets plastiques.

La construction d’un terrain de football en pelouse artificielle, dont l’usage s’est progressivement développé partout dans le monde depuis son introduction dans les années 1960, nécessite l’utilisation de grandes quantités de plastique vierge pour obtenir des brins d’herbe imitant le gazon, et de caoutchouc, généralement issu du recyclage des pneus, pour le remplissage.

Pour élaborer le terrain de football offert en début d’année à la Miami Edison Senior High School, en Floride (États-Unis), l’entreprise allemande Adidas a elle opté pour du plastique recyclé, et valorisé près de 2 millions de bouteilles – l’équivalent de 18 tonnes de déchets plastiques – collectées sur des plages, le littoral, des îles et auprès de communautés côtières de l’État.

L’article publié par Adidas ne précise pas pour quelle partie du gazon artificiel le plastique recyclé a été utilisé, mais CNN indique qu’il a été transformé en granulés destinés au remplissage, qui assure le maintien de l’herbe synthétique et garantit la performance, la sécurité et le confort du terrain. Il remplace ainsi le caoutchouc SBR, encore majoritairement employé, mais controversé en raison de la dispersion d’éléments (comme le plomb) potentiellement dangereux pour la santé et l’environnement.
En plus du terrain, Adidas a installé des poubelles dédiées au recyclage sur le campus de l’école pour aider les étudiants à réduire les déchets plastiques.

100 % de polyester recyclé d’ici 2024

Cela fait plusieurs années que la marque aux trois bandes a lancé des initiatives destinées à lutter contre la pollution des océans et explore les possibilités offertes par l’upcycling des déchets plastiques. En début d’année, elle avait annoncé vouloir utiliser au moins 50 % de polyester recyclé dans ses produits en 2020, et porter ce taux à 100 % d’ici 2024.

Pour ce faire, elle collabore depuis 2015 avec l’ONG environnementale Parley for the Oceans, dont elle est l’un des membres fondateurs. Leur partenariat consiste à collecter les déchets plastiques avant qu’ils n’atteignent les océans et à les recycler pour produire des articles de sport de la firme allemande : vestes et pantalons de survêtement, baskets, slips de bain, maillots de foot, etc.

Ensemble, les deux entités ont créé Primeblue, un matériau à base de « plastique Parley Ocean », créé à partir de déchets plastiques recyclés, collectés sur les bords de mer. En 2018, Adidas a produit 5 millions de paires d’Ultraboost, une chaussure de course fabriquée en partie à partir de ce matériau.
D’une valeur plus symbolique, le terrain de foot en plastique recyclé, en plus d’être un excellent outil de communication et de sensibilisation pour Adidas, démontre une nouvelle fois à quel point cette matière première secondaire est versatile.