Nos conseils pour une déco de Noël responsable

Publié le 19 décembre 2019

En matière de décoration, les fêtes de fin d’année sont souvent synonymes de surconsommation. Profitez de cette période pour décorer votre intérieur de manière écoresponsable.

Pensez aussi à faire un tour dans les ressourceries ou chez Emmaüs : on y trouve quantité de décorations de Noël d’occasion.

Entre le sapin, les boules, les guirlandes et les emballages, les fêtes de fin d’année sont souvent synonymes de frénésie d’achats. De l’extraction des matières premières à leur fin de vie, en passant par leur fabrication, leur transport et leur distribution, ces objets ne sont pourtant pas sans conséquence sur l’environnement. Et si cette année, vous optiez pour une décoration plus durable et minimaliste ? Voici quelques conseils pour une déco de Noël plus responsable !
 

Artificiel ou naturel, quel sapin choisir ? 

Chaque année, 80 millions d’arbres sont vendus en Europe. Alors, sapin naturel ou artificiel, lequel est le plus compatible avec l’économie circulaire ? 
Vous pourriez penser qu’un sapin en plastique permet de lutter contre la production intensive de sapins. En réalité, il possède une empreinte carbone très élevée, comme l’a révélé une analyse du cabinet d’études canadien Ellipsos. À cela s’ajoute la nocivité des composés chimiques et des peintures toxiques qui le composent. Gardez en tête que pour compenser leur bilan carbone, il faut les garder plus de vingt ans. 
Les conifères naturels représentent une solution plus durable. Pendant leur croissance, ils captent le dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère. Autre avantage : ces sapins sont d’origine européenne, quand les sapins artificiels viennent la plupart du temps de Chine, engendrant d’importantes émissions de gaz à effet de serre, à cause du transport     . 
Reste que la majorité de ces arbres sont cultivés avec des produits phytosanitaires, tels que des engrais chimiques ou encore des pesticides. Des produits qui polluent les nappes phréatiques et perturbent la faune et la flore. 
La meilleure solution si vous voulez acheter un sapin naturel ? Opter pour un arbre labellisé Plante Bleue ou Label AB. Quand les fêtes seront passées, ne le brûlez surtout pas, mais apportez-le en déchetterie pour qu’il soit broyé et serve de compost. Vous pouvez également investir dans un sapin de Noël en pot, que vous pourrez replanter une fois les fêtes passées. 
Mais la solution la plus écologique reste celle de créer vous-même votre sapin avec des objets de récupération. Palettes, branches d’arbres, livres, cartons… Sur Internet, vous trouverez de nombreux tutoriels pour apporter une touche de magie à votre intérieur sans abîmer la planète. En plus, cette option se révèle particulièrement avantageuse pour les petits budgets. 
 

Quelles alternatives à la déco-gaspi ?

À l’approche des fêtes, les magasins font le plein de guirlandes, de boules et autres décorations de Noël. Mais un grand nombre de ces produits sont fabriqués à l’autre bout du monde, avec des matériaux non recyclés et non recyclables. Pour donner un air de fête à votre intérieur, des alternatives authentiques et écologiques existent.
Vous pouvez opter pour les confections « maison » à l’aide de brindilles, de pommes de pin, de feuilles de houx, de bâtons de cannelle, ou encore de tranches d’orange séchées (au four pendant 2 h à 100 °C). 
Vous tenez aux boules et personnages ? Privilégiez les objets en verre ou en bois. Pensez également à faire un tour dans les ressourceries ou chez Emmaüs : on y trouve pléthore de décorations de Noël d’occasion. Et si vous ne pouvez faire l’impasse sur la belle guirlande lumineuse, optez pour les ampoules LED ! Et allumez-les uniquement le soir pour économiser l’énergie…
 

Pour des emballages plus emballants

Les fêtes de fin d’année donnent aussi lieu à un grand gaspillage de papier. Des emballages plastifiés, pailletés ou encore métallisés qui bien souvent ne sont pas recyclables. Pour des emballages raffinés et respectueux de l’environnement, le fait maison est une bonne option.
Vous pouvez par exemple emballer vos cadeaux dans des pots en verre ou du papier journal que vos proches pourront ensuite réutiliser. Revisitez également la tradition de la chaussette suspendue à la cheminée ou celle du furoshiki, une technique de pliage japonaise qui permet de transformer un joli foulard en papier cadeau. L’avantage de ces emballages ? Ils sont réutilisables à l’infini.