Capsules de café Nespresso

Le premier vélo dopé aux capsules Nespresso

Posted on 02 avril 2020.

Qui aurait pensé que la rencontre du design suédois et d’un café arabica donnerait naissance à… un vélo ? C’est le pari de Nespresso et de la start-up Vélosophy. Ils ont créé la première bicyclette fabriquée à partir de capsules d’aluminium recyclées.

« Les consommateurs sont de plus en plus conscients de la nécessité de recycler le plastique mais moins l’aluminium. »

Chaque minute, 39 000 capsules de café sont jetées dans le monde. Dommage, surtout si l’on considère que l’aluminium qu’elles contiennent est recyclable à l’infini. La marque Nespresso et la start-up suédoise Vélosophy ont eu une idée pour le moins originale : fabriquer un vélo à partir de capsules usagées.
Baptisé « RE : Cycle », le modèle a nécessité deux ans de travail et 300 dosettes de café par vélo. Depuis août 2019, les 1 000 exemplaires qui composent cette série limitée sont en vente sur le site de Vélosophy au prix de 1 290 €. Sonnette en forme de capsule, panier et porte-bouteille pour son thermos caféiné… tout dans le « RE : Cycle » rappelle son origine. Jusqu’à sa couleur qui reprend le mauve du grand cru Arpeggio de la marque suisse.
 

Frapper les esprits et prendre le taureau par les cornes

Si la start-up suédoise développe depuis 2015 des vélos en aluminium recyclé, cette série limitée entend marquer un grand coup. « Quand je récupère de l’aluminium recyclé, j’ignore bien souvent à quoi avait servi ce matériau auparavant. Aujourd’hui, je peux dire aux consommateurs que leur vélo est fabriqué à partir de capsules Nespresso », explique le fondateur Jimmy Östholm au magazine Fast Company.


L’objectif de Vélosophy est donc clair : attirer l’attention du grand public sur le recyclage de l’aluminium. « Les consommateurs sont de plus en plus conscients de la nécessité de recycler le plastique mais moins l’aluminium », précise Jimmy Östholm. 


Pourtant, l’enjeu est colossal. Chaque année, 40 000 tonnes d’aluminium sont nécessaires à la production des fameuses dosettes. L’équivalent de quatre tours Eiffel ! Or actuellement, à peine 20 % des clients de Nespresso recyclent leurs capsules.
Le géant du café a donc décidé de prendre le taureau par les cornes. Au-delà du vélo, la marque redouble d’efforts depuis quelques années. En France par exemple, elle a financé le développement de machines dédiées au recyclage des petits emballages en aluminium et lance désormais de grandes campagnes de communication auprès du grand public. Et les résultats semblent être au rendez-vous puisque le taux de recyclage de ce matériau a augmenté de 42 % en 2017 dans l’Hexagone. What else ?