Hi Fly, le pionnier des vols zéro plastique

C’est une première : en décembre 2018, la compagnie aérienne portugaise a effectué quatre vols commerciaux entre le Portugal et le Brésil, sans aucun plastique à usage unique à bord. Hi Fly a annoncé vouloir étendre cette pratique d’ici fin 2019.

Les quatre liaisons Portugal-Brésil ont permis d’éviter l’utilisation de 350 kg de plastique à usage unique.

Les déchets plastiques, notamment les emballages à usage unique, représentent un véritable fléau pour la planète. En mars 2019, l’organisation non gouvernementale WWF a publié une étude sur les conséquences de cette pollution. Elle conclut qu’en 2016 (données les plus récentes), plus de 310 millions de tonnes de déchets plastiques ont été produites dans le monde. Faute de traitement ou de recyclage, un tiers de ces déchets se retrouve dans la nature, où ils viennent polluer les sols, les océans et les rivières.

L’ONG redoute particulièrement de voir cette pollution doubler dans les océans d’ici 2030. « Les plastiques polluent la nature, mettent en danger la vie sauvage et les systèmes naturels. Ils entrent dans la nourriture que nous mangeons et l’air que nous respirons », rappelle le WWF.

Dans ce contexte, de plus en plus d’entreprises se mobilisent. C’est notamment le cas de la compagnie aérienne portugaise Hi Fly. En décembre 2018, cette dernière a effectué quatre vols entre le Portugal et le Brésil, sans aucun plastique à usage unique à bord. Une première dans le secteur.

Couverts, verres, brosses à dents, emballages… tous ont été remplacés par des versions durables, faites de bambou, de papier recyclé ou de matières compostables. Ils ont été distribués aux 700 passagers de la compagnie.

« Nous ne pouvons plus ignorer les conséquences de la pollution plastique sur les écosystèmes, ainsi que sur la santé humaine », a déclaré le directeur général de la compagnie aérienne, Paulo Mirpuri. « Ce vol historique (...) marque notre engagement à faire de Hi Fly la première compagnie aérienne sans plastique au monde, dans les douze prochains mois. »

Selon Hi Fly, ces quatre vols ont permis d’éviter l’utilisation de 350 kg de plastique à usage unique. « Plus de 100 000 avions décollent chaque jour dans le monde. L’année dernière, près de 4 milliards de passagers ont emprunté des vols commerciaux. Ce nombre devrait doubler en moins de vingt ans. La possibilité de faire la différence est clairement énorme », a précisé Paulo Mirpuri.

Hi Fly espère généraliser cette pratique d’ici la fin de l’année 2019, et devenir ainsi la première compagnie aérienne zéro plastique à usage unique au monde. Et peut-être en inspirer d’autres. Ryanair, Alaska Airlines ou encore Air New Zealand ont indiqué souhaiter, elles aussi, réduire l’usage de plastique sur leurs lignes.
 

CRÉDITS PHOTOS : image principale © Getty Images

 
 
Back to top
comments powered by Disqus