GEEV, l’appli qui donne une seconde vie aux objets

Pour lutter contre le gaspillage, deux jeunes Français ont lancé une start-up qui favorise le don d’objets entre particuliers. Une idée circulaire pour encourager le réemploi.

« Lutter contre les gaspillages et promouvoir l’économie circulaire » est l’un des principaux objectifs de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte en Europe. Depuis quelques années déjà, de nombreuses initiatives fleurissent en ce sens, pour enrayer le gaspillage alimentaire, ou encore favoriser le réemploi des vêtements et développer une mode plus circulaire, etc.

En 2018, plus de 800 000 objets ont été donnés, soit 2 000 tonnes de déchets en moins dans nos poubelles.

Les entreprises ne sont pas les seules à pouvoir agir. Chaque citoyen peut s’engager en faveur de la réduction des déchets. Et cela peut commencer par le fait d’offrir une seconde vie au contenu de nos placards ! En effet, des dizaines d’objets dont nous n’avons plus l’utilité sont entassés dans nos armoires et finissent chaque année à la poubelle.
Pour lutter contre ce gaspillage, deux Français, Hakim Baka et Florian Blanc, ont lancé en 2017 GEEV (prononcer « give », « donner » en anglais), une plateforme de petites annonces de dons d’objets entre particuliers.
Le principe est simple : les utilisateurs peuvent proposer ‒ grâce à une petite annonce et une photo ‒ un objet dont ils souhaitent se débarrasser, pour faire le bonheur d’autres internautes qui en auront l’utilité. Pas de vente, pas de troc, tout est gratuit.
Ce que l’on trouve sur cette plateforme ? Des objets de décoration en quantité, mais aussi des jouets, des vêtements et chaussures, des produits électroménagers ou des appareils high-tech, ainsi que des articles pour bébé. Les dénicheurs de trésors peuvent même mettre la main sur quelques perles rares comme des timbres de collection, des objets vintage ou encore des robes de mariée.
En 2018, plus de 800 000 dons ont été effectués via ce site. Cela représente 2 000 tonnes d’objets qui ont évité la poubelle pour bénéficier d’une seconde vie. Les deux fondateurs de GEEV se réjouissent de compter près de 1,5 million d’inscrits à leur application dans toute la France : à Paris, Bordeaux, Lyon ou encore Toulouse. La prochaine étape ? Étendre la plateforme à l’étranger, notamment grâce à une levée de fonds de 3 millions d’euros terminée en 2018.
 

© Getty Images/Tetra images RF

Sur le même sujet

Back to top
comments powered by Disqus