Gagnez de l’argent, renvoyez vos vieilles chaussures

Publié le 06 octobre 2020

Et si nos vêtements étaient consignés ? La jeune marque de chaussures Thousand Fell paye ses clients pour qu’ils lui renvoient leurs vieilles paires à recycler. Une première.

Chloe Songer et Stuart Ahlum ont testé leur produit pendant huit mois en effectuant 10 000 pas par jour. Résultat bluffant.

Quatre à six mois : c’est la durée moyenne d’utilisation d’une paire de sneakers blanches par les millennials… tandis que le cuir et le caoutchouc mettent des décennies à se décomposer. Pour améliorer cette situation, Chloe Songer et Stuart Ahlum se sont donnés pour mission de fabriquer des chaussures dans des matériaux aussi durables que possible.

La partie haute des baskets Thousand Fell, la marque qu’ils ont créés en août 2018 à New York, est ainsi fabriquée à partir de bouteilles en plastique recyclé, avec un revêtement de maïs qui lui donne l’apparence du cuir. La semelle est faite de caoutchouc neutre en carbone, tandis que la semelle intérieure provient de tapis de yoga recyclés.

De son expérience dans les équipes d’innovation de la marque Gap, en 2016-2017, Chloe Songer a acquis la certitude que les techniques de cordonnerie modernes permettent de créer des chaussures plus durables, sans sacrifier à la performance. Recouverte d’aloe vera, la doublure intérieure des sneakers Thousand Fell est en mesh doux au toucher : les clients peuvent ainsi porter leurs chaussures sans chaussettes, tout en bénéficiant d’une fonctionnalité antimicrobienne. Pour être les plus résistantes possibles, les baskets sont enduites d’une barrière antitaches et hydrofuge naturelle.

Avant leur mise sur le marché, Chloe Songer et Stuart Ahlum ont testé leur produit tous les jours pendant huit mois, en effectuant 10 000 pas par jour : le résultat était bluffant.

 

Nouvelle philosophie de consommation

Si d’autres marques se sont déjà lancées dans la basket « circulaire », la démarche écologique du jeune couple ne s’arrête pas au choix des matières. En travaillant avec des recycleurs et des composteurs locaux, ils ont créé la première chaussure à renvoyer à son fabricant pour être entièrement récupérée.

Le premier défi était de concevoir un produit aussi facile à démonter que possible : la semelle extérieure, par exemple, est fixée avec des colles à base d’eau afin qu’elle puisse être facilement retirée à l’usine de recyclage. Certains composants peuvent être réutilisés pour fabriquer des chaussures neuves, tandis que d’autres seront compostés ou recyclés séparément. Les concepteurs explorent maintenant des moyens d’aller plus loin, avec des modèles nécessitant encore moins de points d’attache et d’adhésifs.
Sans surprise, le coût de fabrication est plus élevé que pour une sneaker classique – le coût de la reprise est inclus. Mais le pari de l’entreprise, c’est qu’il existe une demande pour cette nouvelle philosophie de consommation… et qu’elle pourra fidéliser une clientèle.

Conçues pour être aussi résistantes que possible et suffisamment classiques pour ne pas se démoder, les chaussures Thousand Fell sont destinées à rester longtemps aux pieds de ceux qui les adoptent. Et lorsque la paire finit par s’user, le procédé ressemble fort à celui de la consigne : le client peut utiliser une étiquette d’expédition prépayée pour la renvoyer à l’entreprise, qui lui accordera un crédit de 20 dollars pour acheter sa prochaine paire.
Et si les chaussures sont encore utilisables ? Elles seront nettoyées et données à une association caritative… bouclant ainsi la boucle en même temps que nos lacets.