Erko, la première bière tchèque brassée avec des eaux usées recyclées

Pour sensibiliser le grand public à l’importance de préserver l’eau, la microbrasserie de Čížová, en République tchèque, a développé, avec Veolia, une bière brassée à partir d’eaux usées recyclées.

Grâce à la réutilisation des eaux usées, 15 hectolitres de bière blonde ont été produits dans la microbrasserie de Čížová en mai 2019.

La bière est la troisième boisson la plus consommée au monde. Mais savez-vous que sa production nécessite de grandes quantités d’eau ? En effet, on estime qu’il faut environ 5 litres d’eau pour produire 1 litre de bière. Et si l’on prend en compte la production de l’orge et du houblon nécessaires à sa fabrication, cela peut monter jusqu’à 180 litres d’eau utilisés par litre de bière ! Un volume d’eau considérable lorsque l’on tient compte des risques de pénurie hydrique auxquels sont confrontées de nombreuses régions d’Europe et du monde.
Les brasseurs prennent la mesure de l’enjeu, et sont de plus en plus nombreux à chercher des solutions pour préserver cette ressource précieuse, notamment en instaurant davantage d’économie circulaire dans leurs processus de production. Parmi eux, une microbrasserie tchèque, située à Čížová, en Bohême du Sud, a lancé une bière artisanale brassée avec des eaux usées recyclées. Une première en République tchèque, qui compte parmi les plus gros consommateurs de bière. Baptisée Erko, cette bière est le fruit d’une coopération avec Veolia, dont la gestion de l’eau est l’un des métiers.
Concrètement, dans une usine de traitement de Prague, Veolia récupère les eaux usées puis les traite en recourant à la méthode de « séparation membranaire ». Le principe ? Une membrane synthétique ultrafine agit comme un filtre qui laisse passer l’eau et retient les solides en suspension et d’autres substances telles que les micro-organismes ou encore les virus. L’intérêt de la technologie est qu’elle fonctionne sans ajout de produits chimiques et avec une consommation d’énergie relativement faible.
L’eau est ensuite acheminée jusqu’à la microbrasserie de Čížová, où elle sert au brassage de la bière Erko. Grâce à la réutilisation des eaux usées, 15 hectolitres de bière blonde ont ainsi été produits en mai 2019. Au-delà du succès du processus de production, le résultat a dépassé les attentes de la microbrasserie en termes de goût : « On ne peut tout simplement pas distinguer la bière faite à partir d’eau recyclée de celle issue d’une fabrication standard ! », se réjouit Martin Hrubeš, maître brasseur à Čížová.
 

Sensibiliser le public et lever les obstacles

À travers ce projet, la microbrasserie de Čížová souhaite sensibiliser le grand public aux enjeux liés à l’eau, tout en popularisant les principes de l’économie circulaire. En prouvant la qualité et l’efficacité des eaux usées recyclées pour un usage quotidien, l’objectif était aussi de lever les obstacles – souvent psychologiques – à l’utilisation de matières recyclées.
« Nous savons que l’eau de rivière utilisée pour la production d’eau potable est presque exclusivement composée d’eaux usées, précise la microbrasserie de Čížová. Cependant, il nous est difficile de boire de l’eau [issue de stations d’épuration], quelle que soit sa qualité. Nous avons donc choisi la bière, notre boisson nationale, pour briser plus facilement ces barrières psychologiques. »
La bière Erko a été dévoilée au mois de mai 2019 lors d’un salon à Prague réservé aux professionnels du recyclage de l’eau. S’il s’agit de la première expérience de réutilisation des eaux usées pour la production de bière en République tchèque, d’autres brasseries ont déjà eu recours à ce procédé pour des expérimentations.
C’est notamment le cas de la brasserie américaine Stone Brewing de San Diego et de sa bière Full Circle, ou encore de la bière PU:REST produite en Suède. En République tchèque, forte de ce premier succès, la microbrasserie de Čížová prévoit de poursuivre sa production de bière à base d’eaux usées recyclées. Santé !

Image principale : © Photothèque Veolia – Tomas Novak

Back to top
comments powered by Disqus