Circulaire de la tête aux pieds avec les sneakers Sessile

Publié le 08 septembre 2020

Dans le Maine-et-Loire, l’atelier de fabrication de chaussures La Manufacture 49, appartenant au Groupe Éram, lance Sessile, une marque de baskets circulaires « made in France », écoconçues, recyclables et réparables.

En 2015, le groupe français Éram inaugurait les travaux de rénovation de son atelier français de conception et de fabrication de chaussures situé dans le Maine-et-Loire, dans l’ouest de la France. En service depuis 1927, La Manufacture 49 produit des souliers pour les différentes marques du groupe (Éram, Bocage, Mellow Yellow, etc.) ainsi que ses propres modèles pour des marques tierces.

C’est au sein de ce nouvel espace, à l’initiative de quatre intrapreneurs, qu’est née Sessile, une marque unisexe de sneakers dont le premier modèle, commercialisé en ligne, est une paire conçue principalement à partir de chutes de cuir et de semelles non utilisées, issues des stocks de matières premières fournis et variés dont l’atelier dispose.

Première particularité de ces baskets déclinées en quatre modèles : l’écoconception. La marque a sélectionné des composants – le plus possible recyclés et/ou naturels, et en grande partie recyclables – en France ou dans des pays voisins (Italie, Portugal). Les semelles sont en caoutchouc recyclé, les lacets en coton bio, et le cuir est tanné sans chrome ou à tannage végétal.

Labellisées Origine France Garantie, les sneakers Sessile sont en outre entièrement fabriquées en France, valorisant ainsi le savoir-faire français et favorisant l'économie locale. De la conception à la mise en boîte, tout est réalisé à l'atelier de La Manufacture 49, à Montjean-sur-Loire.
Troisième caractéristique des sneakers Sessile : la réparabilité. La Manufacture 49 a inventé un procédé de démontage des chaussures (en cours de brevetage), qui permettra de leur « donner une seconde vie grâce à la seconde main ».

Lorsque ses baskets seront usées, le client pourra les renvoyer dans leur boîte d’origine (elle aussi éco-conçue, en carton recyclé et 100% recyclable). En fonction de leur état, elles seront démontées, débactérisées et rénovées afin d'être revendues.
Et lorsqu’elles seront définitivement en fin de vie, elles seront en partie recyclées, la semelle étant refondue pour redevenir une semelle.

 

Trois fois moins d’impact sur l’environnement

 

Selon la marque, ces chaussures circulaires ont un impact carbone trois fois moins important que des chaussures équivalentes fabriquées en Asie. On peut trouver quelques informations sur l’étude d’impact environnemental sur la page de la campagne de crowdfunding lancée par Sessile en 2019 .
L’étude s'appuie à la fois sur le bilan carbone, la pollution de l'eau et l'utilisation d'énergies renouvelables. En effet, l’atelier de Montjean-sur-Loire est désormais alimenté par de l’énergie verte fournie par Enercoop.