Cette année, les moules de la Braderie de Lille vont finir en carrelage

Pour la première fois, les célèbres moules n’ont pas terminé leur parcours en décharge… mais en carrelage écologique ! Une démarche circulaire initiée par la start-up lilloise EtNISI.

Les 4 tonnes de déchets collectés lors de la Braderie 2018 devraient permettre de fabriquer 400 m² de carrelage.

Comme chaque année, la célèbre Braderie de Lille s’est tenue les 1er et 2 septembre 2018 dans la capitale des Hauts-de-France. Brocanteurs, promeneurs, chineurs initiés et amateurs étaient au rendez-vous pour donner une seconde vie à leurs objets, mais aussi pour… goûter aux incontournables moules-frites ! Un grand classique culinaire de la région qui génère chaque année au moment de l’événement plusieurs tonnes de coquilles. Que faire de ces déchets ?

Pour éviter qu’ils ne finissent en décharge, la start-up lilloise EtNISI a proposé une solution originale : les réutiliser pour fabriquer un carrelage écologique. Première étape : récupérer les coquilles de moules à l’issue des festivités, auprès des restaurateurs de Lille. Pour que l’opération soit la plus efficace possible, ces derniers avaient été sensibilisés en amont afin que les coquilles soient triées et isolées des autres déchets non recyclables (les lingettes rince-doigts, par exemple).

Résultat des courses : plus de 4 tonnes de coquilles ont été collectées ! Un camion hydrocureur de l’entreprise Esterra ‒ filiale de Veolia ‒ a assuré leur transport jusqu’à leur lieu de transformation, à Roubaix, à moins de 20 km.

C’est là qu’EtNISI, fondée par un ingénieur lillois, Espérance Fenzy, a pris le relais. Spécialisée dans la fabrication de revêtements de sol et muraux à base de matières premières recyclées, la start-up a trouvé la bonne recette pour donner une seconde vie aux coquilles de moules.

Celles-ci sont d’abord nettoyées afin d’être débarrassées de toute matière organique, puis broyées et mélangées à du calcaire ‒ lui aussi issu de la région ‒, et enfin cuites. Pas pour être mangées, mais pour se transformer en dalles de carrelage noires flambant neuves, 100 % naturelles.

Les 4 tonnes de déchets collectés lors de la Braderie 2018 devraient permettre de fabriquer 400 m² de carrelage. Pour l’heure, ce procédé est encore en phase de test : Espérance Fenzy tient à vérifier la résistance des dalles en coquilles recyclées, avant de les commercialiser.

Les plus curieux pourront venir découvrir le résultat les 23 et 24 novembre 2018 dans la toute nouvelle cuisine de La Friche gourmande, un restaurant éphémère installé dans le quartier de Fives Cail. La mairie de Lille ‒ partenaire du projet ‒ se félicite bien entendu de cette initiative locale et circulaire, qui s’inscrit parfaitement dans le cadre de sa candidature au titre de capitale verte européenne.

 

CRÉDITS PHOTOS : Image principale ©Getty Images

 

 

Sur le même sujet

Back to top
comments powered by Disqus