©Getty Images

Ce restaurant transforme les déchets en menu gastronomique

Le Refettorio Paris sert des repas gastronomiques entièrement gratuits aux plus démunis. Ils sont élaborés par de grands chefs à partir d’aliments sauvés de la poubelle.

Massimo Bottura espère sauver 130 kg de nourriture chaque jour.

Servir un repas conçu par un chef étoilé à un sans-abri, voilà qui a déjà de quoi surprendre. Mais quand on sait que le menu est composé uniquement d’invendus alimentaires, l’opération relève presque de l’exploit ! Une prouesse que l’on doit à Massimo Bottura, à l’initiative d’un projet hors normes.

L’histoire commence à Milan en 2015 quand le chef italien triplement étoilé est invité à réfléchir au thème de l’Exposition universelle « Nourrir le monde ». L’occasion pour lui d’exprimer sa vision : nourrir la planète, ce n’est pas produire plus, c’est combattre le gaspillage alimentaire. Et si cela peut générer de l’inclusion sociale, c’est encore mieux !

C’est ainsi qu’est né le concept du Refettorio Paris, un restaurant solidaire dans lequel l’imagination des grands chefs permet de transformer des aliments considérés comme des déchets (esthétiquement impropres à la vente, invendus, surplus, etc.) en repas gastronomique. Une première enseigne voit le jour en périphérie milanaise en 2015, rapidement suivie par une deuxième à Rio de Janeiro en 2016, et une troisième à Londres en 2017.

 

Dans les cryptes de la Madeleine

Le Refettorio Paris s’est installé dans les cryptes de l’église de la Madeleine qui abrite déjà une cantine sociale depuis 1969. Chaque soir, du lundi au vendredi, une centaine de personnes démunies – choisies par des associations partenaires – viennent s’y attabler pour déguster un repas anti-gaspi – entrée, plat, dessert –, totalement gratuit.

Le menu est différent chaque jour, car les chefs doivent composer avec l’arrivage des invendus donnés par de grandes enseignes partenaires comme Carrefour, Franprix ou encore METRO. Heureusement, l’équipe résidente en cuisine regorge d’inventivité ! Elle est ponctuellement relayée par des chefs de renom qui viennent mettre la main à la pâte : Yannick Alléno, Hélène Darroze, Jean-François Piège ou encore Alain Ducasse – chef français lui aussi triplement étoilé –, qui a imaginé le menu du soir d’ouverture, le 15 mars 2018.

Avec ce système, Massimo Bottura espère sauver 130 kg de nourriture chaque jour à Paris. Une performance, même si cela reste une petite goutte dans l’océan des 10 millions de tonnes de nourriture gaspillées chaque année en France.

 

Restaurer la dignité

Vestiaire, service de table, accueil chaleureux… Au Refettorio Paris, les personnes sont considérées indépendamment de leur condition sociale. Imaginez un SDF, un migrant ou encore un chômeur servi comme n’importe quel client d’un grand restaurant…

L’objectif de Massimo Bottura est en effet de restaurer la dignité des convives autant que de soulager leur estomac. Il mise pour cela sur la qualité de la nourriture, mais aussi sur la beauté du lieu. Les deux cryptes de la Madeleine ont donc été spécialement rénovées et embellies pour l’ouverture du restaurant : arches en bois éclairées par une lumière tamisée, lampes signées Philippe Starck, photos de l’artiste JR aux murs…

Finalement, chaque soir au Refettorio Paris, une soirée hors du commun se répète grâce à ce double coup de génie : lutter contre le gaspillage alimentaire permet aussi de redonner de la dignité aux personnes mises au ban de la société. Nul doute que Massimo Bottura mériterait pour cela une quatrième étoile !

 

 

Image principale ©Getty Images

Sur le même sujet

Back to top
comments powered by Disqus