Boire un jus d’orange dans un gobelet issu d’écorces d’oranges, la boucle est bouclée

Posted on 16 juin 2020.

En Italie, l’agence de design Carlo Ratti Associati a conçu un étonnant presse-agrume qui permet de consommer une orange pressée dans un gobelet fabriqué à partir de ses épluchures.

L’économie circulaire peut être une source d’inspiration pour fabriquer les futurs objets de la vie quotidienne. 

Une orange pressée dans un gobelet réalisé à partir de son écorce, cela vous tente ? C’est le projet imaginé par l’agence de design italienne Carlo Ratti Associati (CRA) en partenariat avec le fournisseur d’énergie Eni. Ensemble, ils ont développé un prototype de presse-agrume baptisé « Feel the Peel », qui permet de fabriquer du bioplastique à partir des épluchures d’oranges et d’imprimer en 3D des gobelets pour boire le jus fraîchement pressé.

Présentée lors du Salon international de matières et d’énergie Ecomondo à Rimini en novembre 2019, la machine vise à intégrer le design circulaire à la vie quotidienne. En réutilisant 100 % de l’orange, elle limite l’utilisation des gobelets en plastique. « L’économie circulaire peut être une source d’inspiration pour fabriquer les futurs objets de la vie quotidienne, précise ainsi Carlo Ratti, le fondateur de CRA, au magazine Deezen. En travaillant avec le fournisseur d’énergie Eni, nous avons essayé de montrer la circularité de manière concrète, en développant une machine qui nous aide à comprendre comment les oranges peuvent être utilisées bien au-delà de leur jus. »

En pratique, comment cela fonctionne ? Le bar à jus expérimental de 3 m de haut est surmonté d’un dôme rempli de 1 500 oranges. Lorsque quelqu’un commande un jus, les fruits glissent dans le presse-agrume où ils sont coupés en deux et pressés. Les épluchures tombent, quant à elles, dans un compartiment où elles sont séchées et broyées. La poudre obtenue est ensuite mélangée à de l’acide polylactique – une matière biodégradable – pour former des filaments de bioplastique. Après avoir été fondus, ces derniers alimentent une imprimante 3D qui produit les fameux gobelets recyclés et recyclables.

Prochaine étape pour Carlo Ratti : inclure de nouvelles fonctions à son étonnante machine pour, il l’espère, fabriquer du tissu avec des zestes d’oranges.