©Getty Images

Avec Veolia, Eco-Mobilier veut valoriser nos vieux oreillers !

Après les matelas, donner une seconde vie à nos couettes et coussins usagés, c’est le nouveau défi que se lance Eco-Mobilier, en partenariat avec Veolia.

Que faites-vous de vos vieilles couettes et de vos oreillers râpés ? Les plus consciencieux d’entre nous les déposent peut-être en points de collecte, mais la plupart finissent généralement en déchetterie où ils sont brûlés ou enfouis. Pourtant, les matériaux qui les composent (textiles, mousse, fibres) présentent un excellent potentiel de recyclage. Déjà spécialisé dans le recyclage des vieux matelas, Eco-Mobilier se lance – en partenariat avec Veolia – dans la valorisation de tous les produits d’assise et de couchage usagés tels que les couettes, oreillers, sacs de couchage, surmatelas et coussins en tout genre.

 

Des conteneurs efficaces pour préserver la qualité des déchets

Pour valoriser ces déchets, préserver la qualité de la matière est essentiel, notamment pendant leur transport. C’est pourquoi Eco-Mobilier a mis au point une collecte séparée.

Des conteneurs spéciaux ont ainsi été imaginés pour éviter de compresser les déchets et les protéger des intempéries. Hermétiques, ces grandes bennes évitent que l’humidité extérieure ne détériore les couettes, oreillers et coussins. Ils conservent ainsi le même état, depuis leur prise en charge en point de collecte jusqu'à leur arrivée au centre de tri.

Une fois au centre, ils sont alors séparés en fonction de leur composition et de leur état. Les matières premières sont désinfectées afin d’assurer une qualité optimale avant leur recyclage ou leur réemploi dans l’isolation thermique et phonique ou encore dans l’industrie. Tout un programme pour dormir plus responsable !

 

Des premières collectes prometteuses

Avant la mise en place effective de la collecte sur l’ensemble du territoire national en octobre 2018, Eco-Mobilier a souhaité faire deux premières expérimentations. L’entreprise a d’abord mené, en décembre 2017, une grande opération de lancement avec le géant du mobilier IKEA. Cinq magasins de l’enseigne suédoise en France ont organisé une collecte de déchets de couchage auprès du grand public. À Marseille, Bayonne ou encore à Paris, les clients ont ainsi pu être sensibilisés à ce nouveau geste de tri.

En janvier et février 2018, la solution a également été expérimentée dans la métropole de Rennes, où 4 déchetteries publiques ont été équipées de ces nouveaux conteneurs. Un début prometteur, puisque plus de 4 tonnes de couettes et oreillers y ont été collectées en deux mois.

La création de cette nouvelle filière de recyclage est aussi l’occasion pour Veolia de réaffirmer son engagement en tant qu’acteur clé de la valorisation des déchets mobiliers. Le prochain défi ? Soutenir activement Éco-mobilier dans son objectif “zéro enfouissement” à l’horizon 2023.

 

Image principale ©Getty Images

 

Sur le même sujet

Back to top
comments powered by Disqus