Air New Zealand teste les tasses à café comestibles

Posted on 23 juin 2020.

Pour réduire les déchets lors de ses vols, la compagnie aérienne néo-zélandaise a remplacé les gobelets en plastique par des tasses comestibles à bord de ses avions depuis octobre 2019.

« Les tasses ont été un grand succès auprès de nos clients, nous les avons donc également utilisées comme bols à dessert. »

Chaque année, environ 12,7 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans, selon Greenpeace. Il est plus que jamais urgent d’éliminer les objets en plastique de notre quotidien. Cela vaut pour les pailles, mais aussi pour les gobelets en plastique à usage unique ! 

À cet égard, l’initiative de la compagnie aérienne Air New Zealand mérite d’être doublement signalée puisqu’elle les a remplacés par des tasses à café… comestibles !

Garanties sans fuite, et fabriquées par la start-up Twiice à partir de biscuits à la vanille, ces tasses mangeables peuvent être dégustées par les passagers voyageant entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie, mais aussi dans l’aéroport d’Auckland.

Une bonne nouvelle quand on sait que ce sont 8 millions de récipients qui sont utilisés par Air New Zealand chaque année à bord de ses vols entre les deux pays.

« Les tasses ont été un grand succès auprès de nos clients : nous les avons donc également utilisées comme bols à dessert », a déclaré Niki Chave, responsable de l’expérience client pour la compagnie néo-zélandaise. 

 

L’appétit vient en mangeant

Soucieuse d’offrir à ses clients des services plus respectueux de l’environnement, la compagnie Air New Zealand avait déjà lancé en juillet 2019 une première série d’initiatives pour réduire les déchets en plastique à usage unique sur ses vols.

En plus de supprimer les bouteilles et les brosses à dents en plastique à bord, elle utilisait déjà des récipients biodégradables – fabriqués à partir de papier et de maïs –, à bord de ses avions et dans ses salons.

Avec ses tasses à croquer, la compagnie aérienne va donc plus loin. Prochain défi pour la compagnie et la start-up Twiice qui l’accompagne : développer des couverts et assiettes également comestibles. L’appétit de l’économie circulaire vient en mangeant !