Veolia et Volvo Trucks en route vers la neutralité carbone

Publié le 04 March 2021

Depuis 2019 en Belgique, les deux groupes travaillent ensemble à une solution pour chauffer les installations du fabricant de camions. L’idée ? Exploiter le potentiel du biopropane pour mettre en place une production de chaleur neutre en CO2.

Apparu il y a peu sur le marché européen, le biopropane émet moins de 60 g de CO2 par kilowattheure sur l’ensemble de son cycle de vie.

Moins 35 %. C’est la baisse record enregistrée par la Belgique entre 1990 et 2017 pour les émissions de CO2 du secteur industriel, selon le site fédéral officiel Climat.be. Et ce malgré la hausse de la production de chaleur du secteur. Plus de chaleur, moins de CO2 : les grands acteurs de l’industrie accélèrent depuis plusieurs années dans le remplacement du charbon par des combustibles gazeux et non polluants. Parmi ceux-ci, Volvo Trucks.

Le constructeur de camions s’est mis en quête d’une solution neutre en carbone afin de chauffer ses installations à Gand. Le défi était de taille lorsqu’on sait que les installations du fabricant nécessitent 15 GWh par an de chaleur, soit 15 millions de kilowattheures. Un défi relevé en association avec Veolia qui propose une solution ambitieuse : le biopropane

Apparu il y a peu sur le marché européen, ce nouveau gaz naturel émet moins de 60 g de CO2 par kilowattheure sur l’ensemble de son cycle de vie, selon l’Agence de la transition écologique (ADEME). Soit une réduction des émissions carbone de près de 80 %, en moyenne. Le secret ? Le biopropane est fabriqué à partir de déchets recyclés (huiles de cuisson et graisses animales, notamment) et d’huiles végétales de colza. Lors de leur croissance, ces végétaux absorbent du CO2. Le biopropane est donc un gaz renouvelable, 100 % neutre en carbone.

Des défis à relever

S’il a vite convaincu les équipes de Veolia et de Volvo Trucks, le biopropane pose plusieurs défis. Dans le plat pays, un important réseau a été construit au fil des années pour alimenter les industries, les bureaux et les particuliers en gaz naturel. L’équivalent pour le biopropane n’existe pas encore.

C’est pourquoi un réservoir de plus de 29 tonnes de biopropane a été construit sur le site de Volvo Trucks afin d’alimenter en continu la chaufferie centrale, qui dessert ensuite en chaleur les bureaux, les usines et les ateliers.
Autre enjeu pour les deux partenaires : adapter l’ensemble des installations existantes à ce nouveau gaz naturel. Petit à petit, les équipes ont réaménagé les chaudières et adapté les brûleurs afin qu’ils puissent accueillir le biopropane. De quoi faire du site de Volvo Trucks à Gand un pionnier en matière d’économie circulaire industrielle. Il sera l’un des rares en Europe à se chauffer avec un gaz 100 % neutre en carbone.