Quand l’acide sulfurique se régénère

Avec la reprise des actifs de la division Produits sulfurés de Chemours, Veolia propose à ses clients du secteur Pétrole et Gaz aux États-Unis de valoriser leurs acides sulfuriques usagés.

Composter les ordures ménagères et les déchets verts issus du jardin, transformer les déchets de la ferme ou les restes de repas des restaurants en biogaz grâce à la méthanisation… Les exemples de valorisation de la matière organique sont nombreux, et de plus en plus connus du grand public. Qu’en est-il de la valorisation des composés inorganiques, comme l’acide sulfurique, l’une des ressources les plus utilisées dans le monde ?
 

Quand l’acide sulfurique se régénère et se réutilise

L’acide sulfurique trouve de très nombreuses applications dans toutes les industries, notamment dans la fabrication de batteries, d’engrais, de fibres synthétiques, de produits cosmétiques et enfin pour le raffinage du pétrole.

L’augmentation croissante de la demande en acide sulfurique dans ces industries d’une part, et la production accrue d’acide usagé dans les raffineries de pétrole et les usines de produits chimiques d’autre part rendent son recyclage ‒ on parle de « régénération » ‒ et sa réutilisation particulièrement intéressants. Il s’agit là d’une opportunité s’inscrivant dans une démarche de développement durable, qui permet aux industriels de diminuer leur empreinte environnementale tout en réduisant leurs coûts.

C’est le cas en particulier pour les industriels du secteur pétrolier qui utilisent l’acide sulfurique comme catalyseur lors du procédé d’alkylation (l’un des procédés de raffinage du pétrole), et pour qui la gestion des acides usés est très coûteuse.
 

 

Répondre aux besoins du secteur Pétrole et Gaz

En 2016, Veolia a repris les actifs de la division Produits sulfurés de l’entreprise de chimie américaine Chemours. Cette entité est spécialisée dans le traitement et la régénération de l’acide sulfurique et des gaz de soufre issus des activités de raffinage, et dans leur réemploi dans diverses applications industrielles. Le but ? Répondre aux besoins du secteur Pétrole et Gaz aux États-Unis et renforcer son engagement en faveur de l’économie circulaire.

Veolia a ainsi intégré plusieurs installations : trois unités de récupération de l’acide sulfurique dans le Delaware, le New Jersey et au Texas ; une installation de récupération de l’acide sulfurique et de produits sulfuriques à Burnside, en Louisiane ; et quatre usines de production d’acide à base de soufre sur la côte est des États-Unis.

Aujourd’hui, outre-Atlantique, Veolia est le leader incontesté dans la production d’acide sulfurique régénéré à partir de flux de matières usées à base de soufre de raffinerie, avec plus de 20 % de parts de marché. Ces produits sont revendus à une cinquantaine de raffineries en Amérique du Nord et à des industriels pour la fabrication de savons, de shampooings, de produits cosmétiques et de détergents pour le linge, entre autres.

 

Photothèque ©Veolia

Back to top
comments powered by Disqus