Une plateforme d’échange autour de la réutilisation du plastique

Publié le 01 septembre 2020

Financé par l'Union européenne dans le cadre du programme Horizon 2020, le programme de recherche PlasticTwist s’emploie à développer les pratiques de réutilisation des plastiques.

Cette stratégie repose sur la vision d'une économie mondiale où les plastiques usagés ne sont plus des déchets mais des ressources.

Les plastiques, malgré leur contribution à l’économie et à l’amélioration de nos vies quotidiennes, ont aussi engendré de la pollution à grande échelle qui nécessite une réponse globale. En effet, certaines des propriétés qui rendent ce matériau si utile – comme son faible coût, sa légèreté et sa longévité –, le rendent également difficile à éliminer.

Pour faire face à ce problème, l’Union européenne (UE) a choisi de mettre en place une « nouvelle économie du plastique ». Présentée dans des publications telles que « The New Plastics Economy : Rethinking the future of plastics » du Forum économique mondial, ou des initiatives comme « The New Plastics Economy :  Catalysing action » de la Fondation Ellen MacArthur, rejointe par Veolia. Cette stratégie repose sur la vision d'une économie mondiale où les plastiques usagés ne sont plus des déchets mais des ressources pouvant servir à la fabrication de nouveaux produits. Une vision à laquelle adhèrent de plus en plus d’acteurs de premier plan, notamment plusieurs grands industriels qui ont amorcé une démarche zéro déchet.

C’est dans ce cadre que l’UE a lancé le projet de recherche PlasticTwist afin de booster les pratiques de réutilisation des plastiques et à renforcer la sensibilisation des citoyens et de toutes les parties prenantes aux enjeux de l’économie circulaire en phase avec le concept de l'innovation sociale numérique.

 

Une plateforme basée sur la blockchain

Plus précisément, la mission de PlasticTwist est de « donner aux citoyens, aux communautés, aux inventeurs, innovateurs et entrepreneurs les moyens de co-créer et entretenir de nouvelles formes de pratiques du plastique en tant que ressource, grâce à une plateforme ouverte, basée sur la blockchain, favorisant l'innovation et l'adoption par les fabricants locaux, les start-ups et les PME. »

Le déploiement de PlasticTwist s’accompagne ainsi de la création d’une monnaie électronique et de portefeuilles numériques, permettant d'effectuer des transactions relatives à des produits basés sur la réutilisation des plastiques. La technologie blockchain intervient notamment pour sécuriser,  stocker ces transactions et les partager au réseau d’utilisateurs.   

Au sein de la plateforme, des solutions innovantes seront également explorées grâce à des outils open source et des éléments de gamification, mais aussi grâce au crowdsourcing ou à l’open data. Par exemple, des applications permettant de collecter et visualiser des données relatives aux plastiques issues de sources variées seront proposées. Un serious game, qui place les joueurs dans la peau de « gentils activistes du monde entier qui ont pour objectif commun de protéger l'environnement en collectant et en réutilisant les déchets plastiques […] », a aussi été développé.

Trois projets pilotes ont d'ores et déjà été lancés en Suisse, aux Pays-Bas et en Grèce. Ils visent à conceptualiser les écosystèmes que PlasticTwist cherche à mettre en œuvre à l’échelle locale, et mettent l’accent sur la participation des citoyens.