Les petits mouchoirs de Hong Kong

Publié le 10 décembre 2020

À Hong Kong, The Chief Project donne une seconde vie aux déchets issus de l’industrie textile. Cette jeune entreprise transforme les bouts de tissu jetés par le secteur de la confection en mouchoirs, masques et emballages alimentaires.

Plus de 340 tonnes de vêtements et tissus sont jetées chaque jour dans la métropole asiatique.

Et si un simple petit mouchoir en tissu pouvait contribuer à réduire le gaspillage généré par le secteur de la mode ? C’est toute l’idée de The Chief Project, une petite entreprise de Hong Kong créée en 2016. Son modèle économique est très simple : racheter à bas coût (3 % du prix du marché) les tissus non utilisés par cette industrie pour les transformer en mouchoirs réutilisables.

Et il y a de quoi faire… « Par exemple, lorsqu’un industriel veut produire dix t-shirts prototypes, il va commander environ 10 m de tissu. Mais, en réalité, plus de 100 m seront produits jusqu’à obtenir la bonne qualité de tissu », détaille Agnès Pang, une des fondatrices de The Chief Project, au South China Morning Post.

Autant de mètres de textiles non utilisés qui finissent généralement dans les décharges de Hong Kong. Et ces déchets viennent s’ajouter aux vêtements usagés jetés par les habitants. En tout, selon le département local de protection de l’environnement, plus de 340 tonnes de vêtements et tissus sont jetées chaque jour dans la cité chinoise. L’équivalent de 700 000 pulls.

 

Seconde vie et réemploi

Les mouchoirs en coton de The Chief Project offrent une seconde vie à une partie de ces déchets. Faits à la main dans des ateliers locaux, ils contribuent à la réduction du gaspillage textile dans la ville.

Mais l’entreprise poursuit un autre objectif. En faisant la promotion de mouchoirs en tissu, donc réutilisables, elle espère diminuer la consommation de mouchoirs à usage unique et autres papiers essuie-tout. Des papiers qui représentent le troisième plus gros volume de déchets dans la ville selon la municipalité, derrière le plastique et les déchets alimentaires.

C’est dans cette optique que The Chief Project a diversifié sa gamme de produits depuis son lancement. L’entreprise produit également des masques réutilisables, et des emballages alimentaires réutilisables à la cire d’abeille. Objectif : aider les habsitants de la grande métropole asiatique à réduire le volume de leurs déchets quotidiens.