© Veolia

Nestlé rejoint la bataille contre les emballages en plastique

Après Evian, la multinationale suisse de l’alimentaire s’engage à rendre 100 % de ses emballages recyclables ou réutilisables d’ici 2025.

Rien qu’en France, Nestlé produit plus de 125 000 tonnes d’emballages chaque année, dont la majorité sont en plastique.

Les déchets plastiques, notamment les emballages, font partie des fléaux les plus dévastateurs pour l’environnement. Chaque année, environ 8 millions de tonnes finissent dans les océans, où ils polluent l’eau et détruisent les écosystèmes vivants. En 2016, une étude conjointe du Forum économique mondial et de la Fondation Ellen MacArthur tirait la sonnette d’alarme : à ce rythme, d’ici 2050, il pourrait bien y avoir plus de plastique que de poissons dans les océans.

Depuis quelques années, la mobilisation gagne du terrain, notamment du côté des entreprises.

Dans le secteur agroalimentaire notamment. Ainsi, après Evian (groupe Danone), qui a fait part de sa volonté de fabriquer 100 % de ses bouteilles à partir de plastique recyclé, Nestlé s’engage également dans la lutte contre les déchets plastiques. Le groupe suisse a en effet annoncé le 11 avril 2018 son ambition de rendre la totalité de ses emballages recyclables ou réutilisables d’ici 2025. Objectif « zéro emballage » mis en décharge. Une bonne nouvelle lorsque l’on sait que rien qu’en France, Nestlé produit plus de 125 000 tonnes d’emballages chaque année, dont la majorité sont en plastique.

Le groupe suisse va concentrer son action sur trois piliers principaux : éliminer les plastiques non recyclables, privilégier ceux qui offrent un meilleur taux de recyclage, et éliminer ou modifier les associations complexes de matériaux employées dans les emballages souples (lesquels représentent environ 20 % des emballages en plastique utilisés par le groupe). Ces combinaisons rendant en effet le recyclage plus compliqué.
 

Contribuer à l’économie circulaire

Nestlé a par ailleurs affirmé son souhait de contribuer à la construction d’une économie plus circulaire. Le Groupe compte notamment jouer un rôle actif dans le développement des systèmes de collecte, de tri et de recyclage dans les pays où il est présent. Il annonce également qu’il donnera davantage d’informations aux consommateurs sur les conditions de recyclage des emballages en y apposant des étiquettes spécifiques. En parallèle, le géant de l’agroalimentaire poursuit ses travaux de Recherche & Développement pour mettre au point de nouveaux types d’emballages, comme cette bouteille végétale conçue en partenariat avec Danone et la société californienne Origin Materials.
 

Crédits : Photothèque Veolia

Sur le même sujet

Back to top
comments powered by Disqus