© Photothèque Veolia - JM Vignau

L’usine aux hirondelles : protéger la biodiversité sur le lieu de travail

L’établissement de Veolia situé à Essenheim en Allemagne travaille depuis 2014 avec NABU, une organisation pour la protection de la nature, afin de préserver la biodiversité.

Que diriez-vous si votre lieu de travail devenait un paradis de la biodiversité ? De plus en plus d’entreprises tiennent compte de cette exigence écologique dans leurs activités de tous les jours en installant des fermes urbaines, de petits potagers d’intérieur et même des ruches sur les toits.  

Il s’agit d’une question clé pour la centrale alimentée à la biomasse de Veolia située à Essenheim dans l’ouest de l’Allemagne. La centrale produit 22 000 tonnes de compost par an et génère de l’électricité verte pour 2 000 foyers dans la région grâce à la vapeur d’eau extraite de la combustion des biodéchets. L’établissement est situé en bordure du site Natura 2000 – une zone naturelle protégée.

Une enquête commandée par Veolia a conclu que le site de cinq hectares ne comptait pas moins de 140 espèces végétales différentes et 23 biotopes, zones de conditions environnementales optimales permettant à la faune et à la flore de s’épanouir.

La centrale ayant été construite près d’une zone protégée, son directeur se devait de prendre une série de mesures de compensation pour protéger la biodiversité du site et a donc décidé d’adopter une gestion écologique. Le but étant de s’assurer que l’activité humaine ait un impact le plus réduit possible sur la nature.

Veolia Allemagne a établi un partenariat avec Naturschutzbund Deutschland (NABU) en 2010. Depuis 2014, des experts de cette organisation allemande pour la protection de la nature conseillent le site sur la manière de favoriser et de protéger la biodiversité aux alentours de l’établissement afin de créer un environnement dans lequel les êtres humains, la faune et la flore cohabitent en harmonie. Les employés de l’usine y tiennent absolument et cet objectif fait maintenant partie intégrante de la culture de l’entreprise.  
 

Un refuge pour les lézards et l’incubation des larves

Des initiatives entreprises au cours des dernières années ont permis la plantation d’un verger, l’aménagement de tas de bois mort pour apporter un refuge aux lézards, et la construction d’un mur en argile pour offrir un environnement propice à la reproduction des insectes et à l’incubation des larves.

Enfin, des dizaines d’hirondelles ont construit leurs nids dans le mur principal de l’établissement, et ces nids sont presque devenus un symbole du site. Chaque soir, le dernier employé à partir s’assure de laisser une ouverture pour permettre aux hirondelles d’aller et venir à leur guise.

En 2014, Veolia Allemagne a rejoint le mouvement Entreprise et Biodiversité lancé par le ministère fédéral de l’Environnement. Ce mouvement encourage les acteurs économiques à intégrer la protection de la biodiversité dans leurs activités. En 2015, l’usine d’Essenheim a même reçu le prix « Sustainability Award » en reconnaissance de son partenariat avec NABU.

 

Image principale : Photothèque Veolia - JM Vignau

Sur le même sujet

Back to top
comments powered by Disqus