Les smart grids, un outil pour piloter le réseau d’électricité

Mieux piloter nos réseaux d’électricité pour optimiser l’utilisation d’énergie, voici la promesse des smart grids. Un grand pas vers la transition énergétique !

L’objectif : optimiser l’utilisation de nos ressources énergétiques. Un des principes phares de l’économie circulaire.

La transition énergétique est devenue une priorité pour de nombreux gouvernements, industriels et entreprises. L’enjeu de cette transition ? Passer de notre système énergétique actuel basé sur les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) à un nouveau modèle reposant sur des énergies moins polluantes et plus respectueuses de l’environnement. 
Parallèlement, la demande énergétique mondiale continue de croître rapidement : on estime qu’elle va augmenter de 30 % d’ici 2040. Cela s’explique par l’explosion démographique, la digitalisation, le développement des villes et de la mobilité… 
L’enjeu est donc de taille. Comment répondre à la demande croissante en électricité tout en relevant les objectifs de la transition énergétique ? Autrement dit, comment produire l’énergie dont le monde a besoin tout en préservant les ressources et en luttant contre le réchauffement climatique ?
Depuis quelques années, les smart grids représentent une solution prometteuse pour relever ce défi. Il s’agit de réseaux électriques intelligents qui utilisent le big data pour mieux piloter la production et la consommation d’électricité. Objectif : optimiser l’utilisation de nos ressources énergétiques. Un des principes phares de l’économie circulaire.
 

Un nouveau réseau électrique intelligent

Les réseaux d’électricité traditionnels ont été conçus pour distribuer l’énergie des centrales de production vers les consommateurs. Grâce à la technologie des smart grids, le réseau d’électricité intègre également les productions locales d’électricité (via les éoliennes, les panneaux solaires, etc.) et anticipe les usages des consommateurs. Cette technologie est utilisée à tous les niveaux du réseau d’énergie : de la production au transport, en passant par la distribution et la consommation d’électricité.
 
  • Équilibrer l’offre et la demande en électricité

Concrètement, des capteurs connectés sont installés tout au long du réseau. Ils indiquent en temps réel les niveaux de production et de consommation d’électricité. Les opérateurs du réseau sont ainsi en mesure de réorienter la distribution énergétique d’un site en faible demande vers un autre lieu ‒ une entreprise, un foyer ‒ dont la demande est plus forte. Les smart grids offrent donc une réelle flexibilité dans la gestion du réseau électrique pour mieux équilibrer l’offre et la demande. 
 
  • Sécuriser les réseaux

Grâce aux capteurs intelligents, les différents points d’un réseau d’électricité sont directement connectés entre eux : les sites de production échangent en instantané des informations avec les zones de consommation. Par exemple, dès qu’un pic de consommation ou une panne est détecté(e), cette donnée circule au sein du réseau. Les gestionnaires sont ainsi en mesure de réagir rapidement pour assurer la continuité du réseau et sécuriser l’approvisionnement en électricité. 
 
  • Mieux intégrer les énergies renouvelables 

La technologie des smart grids permet également de faciliter l’intégration des énergies renouvelables dans nos réseaux d’électricité. En effet, en collectant en temps réel les données du réseau, les smart grids permettent de réagir très rapidement à l’intermittence des énergies renouvelables (comme le vent, le soleil, etc.). Ils sont ainsi en mesure de stabiliser rapidement le réseau, grâce au stockage d’électricité, par exemple. 
 
  • Faire des économies d’énergie

Les compteurs électriques intelligents fournissent aux foyers ainsi qu’aux opérateurs des informations sur les horaires des pics de consommation, la consommation d’électricité du foyer, etc. Les utilisateurs peuvent ainsi mieux maîtriser leur consommation et réduire leur facture d’électricité. En France, on estime qu’environ 35 millions de compteurs communicants seront fabriqués et installés dans nos foyers d’ici 2021
 
   
 

Image principale : © Veolia © Noémie Rosset

Back to top
comments powered by Disqus