Bouteilles de gaz

Le traitement des bouteilles de gaz, à manier avec précaution

Collecter et traiter les bouteilles de gaz comprimé, c’est la mission d’une usine Veolia en Angleterre. Une réelle avancée dans le traitement de ces déchets dangereux.

Chaque année, plusieurs millions de bouteilles de gaz sont vendues à des foyers individuels et à des entreprises. Leur usage est généralement domestique : elles servent à produire de la chaleur, de l’eau chaude ou sont utilisées pour la cuisine. Mais en fin de vie, que deviennent ces bouteilles de gaz vides ?

Faute de savoir où les déposer, et par manque d’informations ou de points de récupération de proximité, elles sont de plus en plus nombreuses à être abandonnées dans la nature.

Un sérieux problème quand on sait que ces déchets sont classés dangereux. En effet, d’une part, ils contiennent des résidus toxiques et très polluants pour l’environnement. D’autre part, la pression très élevée des bonbonnes implique des conditions de stockage, de manipulation et de traitement très strictes, au risque de les voir se transformer en danger public.

Au Royaume-Uni, la Waste Industry Safety and Health (Forum sur la sécurité et la santé dans l’industrie des déchets) tire la sonnette d’alarme face à la multiplication des accidents dus à l’inflammation ou l’explosion de ces bouteilles. En 2016, l’explosion d’une bonbonne avait même provoqué le décès d’un employé dans une usine de recyclage anglaise.

Pour éviter que de tels drames se produisent, une usine de traitement des déchets de Veolia outre-Manche a mis au point une installation spécialement consacrée à la valorisation des bonbonnes de gaz usagées. L’objectif : collecter et traiter ces déchets dangereux de manière à encourager leur réemploi et/ou leur recyclage en toute sécurité.

 

Cycle complet

Pour mener à bien ce projet, l’usine, située dans le comté des Midlands, suit un process rigoureux. Pour commencer, un service de collecte national a été mis en place : une flotte de véhicules dédiée est mobilisée pour transporter les bouteilles de gaz jusqu’à l’usine. Les bouteilles sont récupérées auprès des points de collecte de proximité : des industries, des établissements de santé, des universités ou encore des centres de recyclage.

Une fois arrivées en usine, les bouteilles de gaz font l’objet d’un tri rigoureux. Certaines d’entre elles peuvent en effet contenir des gaz spéciaux, qui nécessitent une manutention et un processus d’élimination spécifiques pour ne pas avoir d’impact nocif sur l’environnement. Le contenu de chaque bouteille est donc identifié avec précision puis extrait avec soin, dans un environnement très contrôlé. Selon leur nature, les gaz peuvent ensuite être traités et incinérés, ou bien détruits de manière sûre.

Enfin, les bouteilles vides sont remises au fournisseur d’origine afin d’être réutilisées. Si leur état ne le permet pas, elles sont alors recyclées facilement puisqu’elles sont essentiellement composées d’acier. Un exemple « made in UK » d’application des principes de recyclage et de réemploi, propres à l’économie circulaire ! Kevin Hurst, Directeur des opérations, en charge des clients industriels de Veolia au Royaume-Uni, souligne que « cette solution va aider nos clients à mieux gérer les bouteilles de gaz en toute sécurité, dans le respect des exigences réglementaires et environnementales ».

 

Et en France ?
La loi Grenelle 2 prévoit depuis 2015 l’obligation pour les vendeurs de bouteilles de gaz de les récupérer pour recyclage après leur usage.

 

Image principale ©Getty Images

 
Back to top
comments powered by Disqus