Lactips, un substitut au plastique à base de lait

Publié le 24 March 2020

Cette start-up française fabrique des granulés plastiques biodégradables et solubles dans l’eau à base de protéine de lait.

Créée en 2014 à Saint-Étienne (France) par Marie-Hélène Gramatikoff, ingénieur en plasturgie et femme d’affaires, et Frédéric Prochazka, enseignant-chercheur à l’université Jean-Monnet-Saint-Étienne, la société Lactips a développé un substitut au plastique, sous forme de granulés, à base de protéine de lait de vache.

Adapté aux besoins des industriels, ce nouveau matériau biosourcé est principalement utilisé pour la fabrication d’emballages 100 % naturel pour les détergents et produits de nettoyage. Comestible, il pourrait également être utilisé dans la production d’emballages de produits alimentaires.
  Les granulés Lactips sont fabriqués à partir d’une protéine de lait, la caséine, grâce à un procédé industriel innovant dont l’entreprise a le secret. Leur particularité ? Ils ne laissent aucune trace dans l’environnement. Ils sont entièrement biodégradables et surtout hydrosolubles, aussi bien à l’eau chaude qu’à l’eau froide. Deux propriétés qui intéressent beaucoup les industriels, en particulier dans le secteur des produits de nettoyage, qui nécessite l’usage (en grande quantité) de films en plastique enrobant les détergents pour lave-vaisselle et lessives en unidoses.

Lactips propose donc un substitut au plastique : propre, performant et plus sécurisant pour le consommateur. L’objectif de la start-up stéphanoise est de permettre à ses clients de commercialiser des produits moins polluants et de contribuer à réduire leur impact environnemental en n’utilisant plus de plastique pétrosourcé. Elle répond ainsi aux besoins des entreprises engagées dans une démarche écoresponsable.

 

Revalorisation du lait et « smart packaging »

Lactips souhaite développer une filière de revalorisation du lait impropre à la consommation (issu de yaourts périmés, par exemple). Rappelons qu’en France, l’industrie laitière est la deuxième industrie agroalimentaire en termes de chiffre d’affaires, juste derrière l’industrie de la viande.

Si les granulés de plastique biosourcé de Lactips sont destinés à être utilisés dans la fabrication de films pour des produits non comestibles, la société n’exclut pas la possibilité de travailler main dans la main avec les industriels au développement d’emballages destinés aux produits comestibles.

L’industrie agroalimentaire recherche en permanence de nouvelles techniques d’emballage pour améliorer la conservabilité des produits frais. Ainsi, les emballages actifs – et même « intelligents » – se sont beaucoup développés ces dernières années.
En plus de limiter le gaspillage alimentaire, ils représentent une bonne alternative aux agents de conservation qui sont parfois présents dans les aliments.

Le marché est prometteur pour Lactips, dont le produit aux propriétés barrières offre de nombreuses possibilités.
En 2018, Lactips a commercialisé ses premiers films en bioplastique pour tablettes de lave-vaisselle. La société compte aujourd’hui une quarantaine d’employés.
 

CRÉDITS PHOTOS : image principale © Lactips