À Hong Kong, on sait recycler des vêtements sans eau ni produits chimiques

Publié le 04 février 2020

En juillet 2019, l’entreprise hongkongaise Novetex Textiles Limited a présenté « The Billie System », un procédé novateur de recyclage des vêtements en fil qui fonctionne sans eau ni produits chimiques.

« Nous voulons soutenir une économie circulaire pour fabriquer de manière efficace des vêtements éthiques et respectueux de l’environnement. »

L’industrie de la mode est l’une des industries les plus polluantes. En plus de consommer énormément de ressources naturelles (eau, énergies fossiles…), elle produit d’importantes quantités de déchets. Chaque année, plus de 15 millions de tonnes de déchets textiles sont jetées dans le monde, et seuls 2,62 millions sont recyclés, selon l’Environmental Protection Agency.
Face aux problèmes environnementaux que pose cette industrie, il est vital de revoir toute la chaîne de recyclage des vêtements. C’est dans cet esprit que depuis juillet 2019, l’entreprise hongkongaise Novetex Textiles Limited transforme des fibres textiles usagées en fil recyclé, qui peut être à nouveau tissé. Baptisée « The Billie System », cette méthode présente l’avantage de n’utiliser ni eau ni produits chimiques, contrairement aux procédés de recyclage déjà existants. En tout, les machines peuvent traiter jusqu’à 3 tonnes de textiles par jour.
« Nous voulons soutenir une économie circulaire pour fabriquer de manière efficace des vêtements éthiques et respectueux de l’environnement », précise Ronna Chao, présidente de Novetex Textiles Limited, sur le site de l’entreprise.

 

Une méthode de recyclage mécanique 

Concrètement, comment fonctionne cette méthode innovante ? Une fois collectés, les vêtements passent par une première étape de désinfection à l’ozone. Lorsque le processus d’assainissement est terminé, l’ozone est éliminé dans l’air sous forme d’oxygène. Puis les parties rigides des vêtements – boutons, fermetures à glissière, rivets, etc. – sont retirées manuellement. Les textiles sont alors coupés en petits morceaux et triés automatiquement grâce à des caméras selon neuf gammes de couleurs. Une méthode qui évite d’avoir à décolorer puis teindre la matière.
Après avoir été décomposées mécaniquement, les fibres passent par deux étapes de désinfection aux rayons ultraviolets avant d’être transformées en rubans. Mélangés à des matières vierges, ils serviront à produire du fil pour fabriquer à nouveau des textiles dans les installations de l’entreprise, située dans la ville de Zhuhai. 
En plus d’offrir une solution de recyclage du textile durable, Novetex Textiles Limited espère produire, grâce à cette démarche, un effet d’entraînement auprès d’autres entreprises de la mode. « Notre système n’offre qu’une solution au problème beaucoup plus vaste des déchets textiles. Il faut que beaucoup plus de gens se joignent à ce mouvement. Nous avons besoin d’un changement de mentalité, en matière de production et de consommation. Cela doit passer par une grande transformation », souligne Ronna Chao.