© Benoit Florencon - Design Isabelle Pujade

Extramuros, pionnière de l’upcycling de meubles

Le réemploi du bois pour créer du mobilier de bureau à forte valeur ajoutée, un exemple d’upcycling.

Pionnière de l’upcycling depuis 2007, l’entreprise d’insertion Extramuros est un acteur majeur de la filière de recyclage des matériaux issus de l’ameublement, du bois en particulier. Forte d’une expertise en menuiserie reconnue depuis dix ans, l’entreprise récupère et valorise du mobilier de bureau hors d’usage (anciens plateaux, parquets, etc.). Elle conçoit, crée et distribue du matériel haut de gamme à partir de déchets de bois.

Tel est bien le principe de l’upcycling : monter en gamme les déchets et proposer des produits issus du réemploi et du recyclage avec une forte valeur ajoutée en termes de qualité, de procédé et de design. Un principe parfaitement appliqué par Extramuros, dont les écoconceptions ont d’ailleurs été mises en lumière par l’exposition « Nouvelles Vies » organisée par le VIA, le centre de valorisation de l’innovation dans l’ameublement, en septembre 2017. Extramuros est soutenue par la Fondation Veolia, et ses locaux sont même hébergés au sein du centre de tri de Veolia à Gennevilliers : un emplacement logique puisque ce site voit arriver l’essentiel des flux de matériaux de récupération qui approvisionneront la jeune entreprise.

L’autre spécificité d’Extramuros est de développer un programme ambitieux d’insertion, en recrutant des personnes éloignées de l’emploi, formées et encadrées par des experts dans le cadre d’ateliers solidaires. Pour sensibiliser au réemploi et à la transformation créative, Extramuros a d’ailleurs développé tout un pan associatif de son activité sous forme d’ateliers ou de chantiers pédagogiques.
 

Une filière à structurer

L’upcycling est au cœur du projet d’Extramuros et de son dirigeant Julien Richardson. Avec ses produits créatifs, l’entreprise a déjà séduit de grandes entreprises ou institutions soucieuses d’opérer des achats responsables, comme La Poste, l’UNESCO, Orange, Vinci Construction, SNCF, ADP, L’Oréal, Kinnarps ou Veolia.

Avec Kinnarps, entreprise suédoise leader de la création d’espaces de travail en Europe, et Valdelia, éco-organisme agréé par le ministère de la Transition écologique et solidaire, Extramuros participe activement au programme « Chants libres ». Un projet de valorisation et de création qui se déploie à l’échelle française et bientôt européenne.

Études sur les approvisionnements, édition d’un catalogue de référence, prototypage, petites séries, expositions, événementiel : l’idée est de structurer une filière pilote de récupération et de valorisation des matériaux. Une nécessité lorsqu’on sait qu’en France, seuls 15 % des 2 millions de déchets d’ameublement produits annuellement sont recyclés. L’objectif est désormais d’ouvrir dix autres structures, notamment à Nantes, Montpellier et Bruxelles. À la clé, 85 emplois pourraient être créés, dont 64 en insertion.


EN SAVOIR PLUS : 

Un changement d'échelle pour Extramuros
EXTRAMUROS RENFORCE SON PARTENARIAT AVEC KINNARPS
> L'association Extramuros 
EXTRAMUROS, SOUTENU PAR LA FONDATION VEOLIA, LIBÈRE L’UP-CYCLING
 

Crédit : © Benoit Florencon - Design Isabelle Pujade

Back to top
comments powered by Disqus