Du consommateur aux drogueries : à Hambourg, Veolia boucle la boucle

Publié le 20 mai 2021

Veolia et ses partenaires ont créé une boucle de recyclage complète à Hambourg, en Allemagne, pour transformer les emballages usagés collectés localement en nouvelles bouteilles, vendues dans les rayons des commerces de la cité allemande.

Du consommateur aux drogueries, un cycle fermé pour donner nouvelle vie localement aux bouteilles en PEHD

Si les bouteilles en PET – le plastique le plus couramment utilisé pour la fabrication de bouteilles de boissons – sont largement recyclées, ce n’est pas forcément le cas des bouteilles en PEHD, une autre sorte de plastique. Cette matière est plus dense que le PET, et sert principalement pour la fabrication des emballages de cosmétiques, de détergents et autres produits ménagers qui nécessitent d’être protégés de la lumière du soleil, par exemple.

C’est à ce problème que se sont attaquées cinq entreprises de la région de Hambourg, en Allemagne, au sein du projet Hamburgs Wertstoff Innovative. Ensemble, elles sont parvenues à créer une boucle fermée pour transformer les bouteilles en PEHD collectées à partir des déchets d’emballages en nouvelles bouteilles, à leur tour revendues dans les rayons des drogueries de la ville. 

Cycle fermé

Tout commence par la collecte effectuée par la ville elle-même. Les emballages usagés, dont les matériaux en PEHD récupérés sont apportés au centre de tri local de Veolia. Les déchets sont triés puis transportés dans une autre usine de Veolia. C’est là qu’ils sont déchiquetés, lavés et transformés en petites boules de plastique : les granulats.

Ces granulats sont acheminés directement jusqu’à un site d’embouteillement. Unilever, l’un des leaders mondiaux des biens de grande consommation et partenaire du projet, en fait de nouvelles bouteilles en plastique pour ses détergents. Tout au long de ce processus, l’Université technologique de Hambourg effectue une série de tests afin de vérifier que le nouveau matériau répond à toutes les normes sanitaires. Une fois remplies, les bouteilles sont disposées dans les magasins de la chaîne Budni situées à Hambourg.

Du consommateur jusqu’aux drogueries de la ville, Veolia et ses partenaires sont ainsi parvenus à mettre en place un cycle fermé, à l’échelle locale, pour donner nouvelle vie aux bouteilles en PEHD.

« Je suis particulièrement fier de ce projet de recyclage du plastique à l’échelle de Hambourg avec des entreprises implantées dans notre ville. J’espère que cela donnera des idées pour lancer d’autres initiatives similaires », s’est félicité Jens Kerstan, sénateur en charge de l’environnement de Hambourg, dans un communiqué de Veolia. Cerise sur le gâteau : le procédé permet d’économiser des émissions significatives de CO2. Selon l’université des Sciences Appliquées de Magdeburg-Stendal, produire 1kg de granulats de PEHD permet d’économiser plus 1,37 kg par rapport à 1 kg de plastique vierge.