De la matière organique à la chimie verte

Lauréat du Concours mondial d’innovation en 2014, le projet Move2Chem soutenu par Veolia ambitionne de transformer les déchets de l’industrie agroalimentaire en molécules chimiques. Une innovation prometteuse pour le secteur de la chimie du végétal.

L’industrie de la Chimie disposera demain de molécules organiques sources (matières premières) produites à partir de déchets Agro-Alimentaires.

La prise de conscience de la disponibilité limitée des ressources pétrolières ravive l'intérêt de la biomasse comme ressource pour la production de molécules d'intérêt pour les industries de la Chimie, ainsi que le recours à la biotechnologie industrielle pour assurer sa conversion.
 
Le projet Move2Chem, débuté en 2014 a permis de développer une voie alternative de Biotechnologie pour extraire des effluents ou des co-produits industriels (peu ou pas valorisés) des molécules à valeur ajoutée (acides organiques) entrant dans la fabrication notamment de conservateurs, de solvants, de peintures ou de polymères (plastique, caoutchouc, polystyrène, …).
Ces molécules produites par voie biologique, alternatives à la pétrochimie, présentent un intérêt économique et environnemental pour l’Industrie de la Chimie du fait qu’elles sont issues d’une voie de production qui s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire et de chimie verte.
Au travers du projet Move2chem, Veolia souhaite donc se positionner comme un acteur clé en biotechnologie, bio économie et ainsi créer un modèle d’économie circulaire où le carbone est réutilisé pour produire de nouvelles matières, préservant ainsi les ressources fossiles et réduisant les émissions de C02.

 

Le projet Move2Chem a fait partie des tout premiers lauréats sélectionnés lors du Concours mondial de l’innovation (2014), un appel à projets international destiné à sélectionner les entreprises les plus innovantes dans huit domaines dont celui de la « chimie du végétal », où s’inscrit le projet Move2Chem (« chimie du végétal » : secteur qui fabrique des produits chimiques à partir de matière organique (végétale ou animale).
Le 22 février 2017, il a reçu de nouveau le soutien des membres de la commission innovation 2030, en présence de François Hollande, Anne Lauvergeon et de l’ensemble des lauréats de la 2ème édition.
 

EN SAVOIR PLUS

Back to top
comments powered by Disqus