Ce T-shirt utilise votre chaleur corporelle pour produire de l'électricité

Publié le 25 mai 2021

Et si l’on pouvait recharger son smartphone en marchant ? Des chercheurs européens ont inventé un T-shirt qui capte l’énergie du corps et la transforme en électricité.

Demain, pourra-t-on rendre ce T-shirt réfléchissant ou recharger le smartphone placé dans sa poche ?

Comment faire d’un T-shirt une mini centrale électrique ? La physique nous a montré qu’il existait deux moyens : la piézoélectricité, qui utilise le mouvement pour générer de l'énergie dans les vêtements, ou l'effet thermoélectrique, qui convertit les différences de température en tension électrique.

C’est ce dernier procédé qu’a retenu une équipe de chercheurs de l'Université de Malaga et de l'Institut italien de technologie, en présentant un vêtement connecté… grâce à la différence entre la température du corps et celle de l’environnement.

Le principe ? Si deux conducteurs sont connectés et qu'un côté est chauffé, les électrons se déplacent vers le côté plus froid, créant un courant qui traverse le circuit.

Jusqu’à maintenant     , les matériaux utilisés comme conducteurs pour convertir cette différence de température en source d'alimentation, dans l’automobile par exemple, sont      des métaux. Ils sont non seulement rares et chers, mais aussi toxiques et peu écologiques – à l’exemple du tellure dont le prix avoisine celui de l’or.

 

Un e-textile à base... de peau de tomate

Pour intégrer l’électronique aux textile, il a donc fallu innover… jusqu’à imaginer un appareil électronique biodégradable ?

C’est ainsi que José Alejandro Heredia explique son concept de vêtement connecté… grâce à de la peau de tomate incorporée dans le tissu. Ce matériau bon marché est un résidu de l’industrie de transformation des tomates, auquel les chercheurs proposent de donner une nouvelle vie.

En y ajoutant de l’éthanol et des nanoparticules de carbone, la peau de tomate incorporée au coton du vêtement acquiert des propriétés électriques au contact de la chaleur. La différence entre la température du corps et celle de l’environnement produit ainsi l’énergie thermique nécessaire pour allumer une LED au contact du tissu.

Et demain, pourra-t-on rendre ce T-shirt réfléchissant ou recharger le smartphone placé dans sa poche ? Les chercheurs doivent d’abord trouver un moyen de stocker cette électricité. Sitôt ce frein levé, les appareils qui pourront être incorporés aux vêtements laissent entrevoir une multitude d’usages, qui n’ont de limite que l’imagination.

Les chercheurs expliquent avoir déjà développé une antenne Wi-Fi portative et évoquent d’autres pistes : dans le domaine de la biomédecine par exemple, on imagine sans peine des aides auditives ou des capteurs surveillant les signaux de l’utilisateur. Les textiles thermoélectriques pourraient également être utilisés comme refroidisseurs corporels instantanés lorsqu'ils sont incorporés dans des vêtements de sport. Et dans vingt ans, un costume qui nous permette de voler comme Iron Man ?