Avec son robot Daisy, Apple recycle les iPhone

Posted on 17 décembre 2019.

Pour réduire son empreinte écologique, la marque a créé en avril 2018 un robot innovant qui trie les composants de neuf modèles d’iPhone dans le but de les recycler.

En une heure, Daisy peut désosser et trier les composants de 200 smartphones.

Depuis la sortie du premier iPhone en 2007, plus de 7 milliards de smartphones ont été vendus dans le monde, toutes marques confondues. Une extension de nos mains et de notre cerveau que nous renouvelons à mesure que les marques mettent au point des modèles toujours plus innovants. Les Français, par exemple, changent de téléphone mobile tous les deux ans, alors même que ceux-ci fonctionnent encore, selon l’ADEME.

Résultat, on estime qu’au moins 30 millions d’appareils dorment aujourd’hui dans nos tiroirs. C’est autant de matières premières – notamment de métaux rares – qui pourraient être récupérées et incorporées dans la fabrication de nouveaux téléphones mobiles. Indispensables au bon fonctionnement de nos smartphones, ces métaux rares s’épuisent à mesure que l’innovation technologique accélère. Par exemple, si l’on s’appuie sur les taux actuels d’extraction de l’indium – matière utilisée pour fabriquer les écrans de nos mobiles – les ressources seront totalement épuisées d’ici onze ans. 

Le constat est donc sans appel. Si nous voulons continuer à profiter de nos smartphones dans les prochaines décennies, il devient crucial d’allonger la durée d’utilisation de ces métaux rares. Cela passe notamment par la mise au point de méthodes de recyclage efficaces permettant de conserver la qualité des matières premières. C’est précisément ce à quoi œuvre Apple, le géant américain, à l’instar de fabricants ou d’opérateurs tels qu’Orange en France.

 

Robot désosseur

Depuis plusieurs années, la « marque à la pomme » cherche à réduire son empreinte écologique. Reconditionnement, utilisation de matériaux recyclés, locaux alimentés par des sources d’énergie renouvelable font notamment partie des mesures mises en place par l’entreprise.

Apple s’attaque désormais au problème de l’épuisement des ressources. L’entreprise a pour cela développé Daisy, un robot qui permet de récupérer les matériaux rares dans les smartphones en fin de vie. Présenté le 22 avril 2018, à l’occasion de la Journée mondiale de la Terre, Daisy n’est pas le premier robot lancé par Apple. En 2016, la firme avait déjà créé Liam, un robot s’occupant uniquement du recyclage de l’iPhone 6. Il pouvait en extraire notamment le tungstène, un métal particulièrement utilisé dans les nouvelles technologies.

Daisy surpasse Liam, en étant capable de démanteler neuf modèles d’iPhone différents : l’iPhone 5, l’iPhone 5s, l’iPhone SE, l’iPhone 6, l’iPhone 6 Plus, l’iPhone 6s, l’iPhone 6s Plus, l’iPhone 7, l’iPhone 7 Plus. Précisons toutefois qu’il ne prend pas en compte la génération des iPhone X.

Écran, batterie, vis, capteurs, carte mémoire, bobine de charge sans fil, coque en aluminium… En une heure, le robot peut désosser et trier les composants de  200 smartphones. Chaque composant est ensuite envoyé à des recycleurs qui se chargent d’en retirer les matériaux encore utilisables. Ces derniers sont ensuite réintroduits sur le marché des matières premières secondaires pour être utilisés dans la fabrication de nouveaux smartphones.

 

Préserver la qualité

Point important, Apple précise que Daisy permet de récupérer les matériaux, sans altérer leur qualité. Le robot se différencie en cela des « techniques [de recyclage] existantes, telles que le broyage, qui ne permettent de récupérer que quelques types de matériaux et en diminuent souvent la qualité », souligne la marque dans son rapport sur la responsabilité environnementale de 2018.

« Nous allons continuer à repousser les limites du possible lorsqu’il s’agit des matériaux contenus dans nos produits, de la façon dont nous les recyclons [...]. Nous savons que notre avenir en dépend », a déclaré Tim Cook, le PDG d’Apple. Pour inciter les consommateurs à rendre leurs vieux smartphones, Apple propose depuis 2015 un service de recyclage gratuit ou encore la possibilité d’échanger son vieux mobile contre une réduction sur l’achat d’un nouveau.