80 tonnes de béton recyclé pour construire un immeuble

À Chartres, la résidence « Le Onze » inaugure un mode de construction novateur, grâce, notamment, au béton recyclé.

En apparence, elle ressemble à tous les autres immeubles. En apparence seulement, car en réalité, la résidence baptisée « Le Onze », avec ses 12 logements collectifs répartis sur trois étages, représente sans doute l’avenir.

À Chartres, ce projet démonstrateur piloté par le promoteur Pierres & Territoires Eure-et-Loir PROCIVIS est innovant sur de nombreux points. À commencer par l’utilisation massive du béton recyclé, faisant entrer le bâtiment dans une démarche d’économie circulaire inédite.
Les granulats de béton recyclé utilisés par « Le Onze » sont issus de la démolition d’anciens bâtiments de la ville. D’un point de vue technique, les bétons de déconstruction ont été recyclés par l’entreprise Granudem, spécialisée dans le traitement des déchets de construction et de démolition.

Ils ont ensuite été réinjectés dans le processus de fabrication, via des ouvrages en béton structuraux, réalisés à partir de béton prêt à l’emploi (BPE) et de produits industriels préfabriqués. C’est le cas notamment pour les dalles, les prémurs et les escaliers.
Au total, ce sont près de 80 tonnes de granulats recyclés qui ont été intégrées dans les 400 m3 de béton utilisés sur le chantier. 
Ce défi XXL a pu être relevé grâce à l’étroite collaboration entre les acteurs opérationnels et les filières industrielles impliqués dans les travaux, dont la Fédération de l’industrie du béton (FIB) et le Cerib (Centre d’études et de recherche de l’industrie du béton), qui aide les industriels à développer de nouveaux produits.
Afin de mener à bien ce projet écoresponsable, le promoteur Pierres & Territoires Eure-et-Loir Procivis avait posé deux préalables : pas de bouleversement des méthodes de travail pour les entreprises locales, et la maîtrise des coûts de construction, et donc des prix de vente des logements qui sont plafonnés à 3 100 € TTC le mètre carré.
 

Démarche globale

Le bâtiment expérimental a été construit dans le respect de la démarche E+C- (E pour énergie positive et C pour réduction carbone), qui permet de mesurer les impacts sur l’environnement d’un ouvrage, et ce, sur l’ensemble de son cycle de vie, c’est-à-dire depuis sa mise en chantier jusqu’à sa démolition.
Après douze mois de travaux, la livraison de l’immeuble « Le Onze » est programmée pour février 2020.

CRÉDITS PHOTOS : image principale © Getty Images

Sur le même sujet

Back to top
comments powered by Disqus