Sprout, le crayon écologique qui devient plante

Découvrez Sprout, le crayon écologique qui devient plante ! Au lieu de le jeter, il suffit de le planter pour voir progressivement une nouvelle plante germer.

À la place de la gomme que l’on trouve habituellement à l’extrémité des crayons à papier, Sprout est doté d’une capsule contenant des graines.

Chaque année, 15 milliards de crayons à papier sont produits dans le monde. L’équivalent de 300 000 arbres utilisés chaque seconde… Et si ces crayons de bois pouvaient donner vie à des plantes ? Après le journal, le livre et le gobelet, voici le crayon qui se plante !

On doit cette invention à trois étudiants américains et danois du Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Boston. Ils ont imaginé Sprout (« germer » en anglais) en 2012 : un crayon en bois écologique qui, une fois usagé, se pique en terre pour faire germer une plante verte.

L’idée est aussi simple que pratique : à la place de la gomme que l’on trouve habituellement à l’extrémité des crayons à papier, Sprout est doté d’une capsule contenant des graines. Lorsqu’il devient trop court pour être utilisé, il suffit de le planter pointe vers le haut. Une fois plongée en terre, la capsule (non toxique) se dissout et libère ses graines. En quelques semaines, celles-ci germent alors pour donner des fleurs, des herbes aromatiques comestibles ou encore des tomates !

Composé de bois de cèdre, d’argile et de graphite certifiés écologiques, le crayon se dégrade ensuite naturellement, pour ne laisser aucun déchet.

Commercialisé depuis 2014 par la start-up danoise Sprout World, ce crayon a reçu en 2013 le prix du « Produit le plus écologique du monde », décerné par l’IGC Global Promotions. Michael Stausholm, fondateur de la start-up, propose notamment ce crayon végétal aux entreprises porteuses de valeurs écologiques. Un concept astucieux pour sensibiliser les salariés à l’économie circulaire et les encourager à offrir une seconde vie à leurs déchets.
 

 

CRÉDITS PHOTO : Image principale ©Getty Images

Back to top
comments powered by Disqus