Drapeau européen

Un nouvel élan pour l'Économie Circulaire en Europe!

Posted on 02 juillet 2020.

Le 11 mars 2020, en début de crise Covid-19, la commission européenne adopte son nouveau plan pour l’économie circulaire. De nouvelles ambitions pour l’Europe dont l’objectif est la neutralité carbone en 2050.

Ce nouveau plan qui s’inscrit dans le Pacte Vert pour l’Europe initié fin 2019, poursuit et renforce l’action de Bruxelles en faveur d’une économie circulaire. Souvenez-Vous! Nous étions en 2015 et la Commission Européenne lançait un premier plan pour l’économie circulaire avec 54 actions. L’objectif de ce premier plan était principalement de “boucler la boucle” en augmentant le recours au recyclage et  réemploi. 

Comment produire et consommer de manière plus durable? La question est posée! Les propositions de ce second plan s’intéressent particulièrement au cycle de vie des produits fabriqués et consommés sur notre continent. L’objectif: tendre vers une économie plus circulaire.

“ Aujourd'hui, [notre économie] est encore essentiellement linéaire, puisque 12 % seulement des matières et des ressources secondaires y sont réintroduites” - M. Frans Timmermans, VP exécutif Pacte Vert

Dès 2021, une proposition législative visera à des process et des productions plus durables. A travers, cette mesure Bruxelles souhaite lutter contre l'obsolescence programmée, augmenter la réparabilité et la recyclabilité des produits tout en élargissant le champ d’application de l’écoconception. Le numérique pourra être mis au service de l’économie circulaire. Des passeports numériques de produits, détaillant la composition de ceux-ci pourraient faciliter la recyclabilité et le remplacement des pièces. 

Côté consommation, Bruxelles souhaite donner plus de pouvoir aux consommateurs en renforçant l’accès à l’information et la connaissance des produits durables. L’épidémie du covid-19 actuelle a malgré-elle anticipé cette mesure avec la création de nombreuses initiatives citoyennes de consommation plus sobre (plateformes d’achats groupés, de produits locaux et durables, d’artisanats…).  

Le plan prévoit également de renforcer les actions sur les filières qui utilisent le plus de ressources et où le potentiel d’économie circulaire est élevé. On retrouve parmi celles-ci: l’électronique, l’automobile, le textile, le packaging, le plastique, le bâtiment et l’alimentation. Les mesures engagées dans le premier plan pour réduire nos déchets et augmenter le recours aux matières premières secondaires seront poursuivies et renforcées. 

A travers ce plan, Bruxelles souhaite favoriser la croissance, renforcer l’attractivité européenne et créer de nouveaux emplois. La commission européenne estime qu’en adoptant des mesures ambitieuses autour de l’économie circulaire, le PIB de l’UE pourrait augmenter de 0,5% d’ici à 2050 et créer 700 000 emplois. 

Bruxelles a d’ailleurs rappelé vouloir maintenir ses ambitions de transition écologique - à travers notamment son Pacte vert Européen - et ce malgré la crise liée au covid.
Ce plan présenté en début de confinement, pourrait ainsi ouvrir la voie à une relance économique européenne autour de l’économie circulaire : conciliant ainsi impératifs économiques et écologiques!