Les deux frères qui pagayaient sur un fleuve de déchets

Depuis presque dix ans, Gary et Sam Bencheghib se battent pour la préservation de l’île de Bali, en Indonésie. Leur dernière initiative ? Traverser le fleuve le plus pollué du pays, à bord de kayaks faits de bouteilles en plastique.

La jeune génération s’engage pour la planète en utilisant les outils qu’elle connaît le mieux : l’image et les réseaux sociaux.

C’est l’histoire de deux frères : Gary et Sam Bencheghib. Français expatriés avec leur famille en Indonésie, à l’âge de 9 et 7 ans, Bali devient leur île d’adoption. Un paradis naturel dans lequel ils voient s’amonceler au fil des années des montagnes de déchets. Rien de plus efficace pour vous forger une conscience écologique dès le plus jeune âge… et vous inciter à agir !

Tout commence en 2009, quand, à seulement 15 et 13 ans, Gary et Sam créent leur association « Make a Change World ». Ils organisent alors des opérations de nettoyage des plages et des concerts de sensibilisation. Partis faire leurs études aux États-Unis, ils n’abandonnent pas pour autant leur combat. Leur nouvelle idée : utiliser le pouvoir des réseaux sociaux et du storytelling pour inciter les gens à agir positivement pour la planète.

En 2016, Gary termine tout juste sa formation de réalisateur de documentaires. Le moment parfait pour lancer une série de trente vidéos mettant en lumière les initiatives des Balinais pour mieux gérer les déchets de l’île. Diffusées sur la page Facebook de Make a Change World avec le hashtag #PickUpAPieceOfTrash, les vidéos sont vues plus de 80 millions de fois et reprises par de nombreux médias.
 

Sensibiliser à coups de pagaie                                                                                 

Forts de ce succès, les deux frères décident d’aller encore plus loin. En 2017, ils se lancent dans une nouvelle aventure : remonter le fleuve le plus pollué d’Indonésie pour sensibiliser à l’importance du traitement des déchets.

Long de 300 km, le Citarum est le plus grand fleuve de l’ile de Java, mais aussi l’un des dix sites les plus pollués au monde. Il constitue la seule source d’eau pour 15 millions de personnes, qui s’en servent pour se laver, cuisiner, boire ou cultiver leurs rizières, mais aussi… jeter leurs ordures. Eaux usées, rejets toxiques et surtout déchets ménagers y sont déversés au quotidien, rendant l’eau hautement polluée.

En août 2017, Gary et Sam Bencheghib parcourent pendant deux semaines un tronçon du fleuve de 70 km, à bord de deux kayaks construits entièrement à partir de bouteilles en plastique. Le meilleur moyen de prouver que les déchets peuvent avoir une seconde vie !

Chaque étape du parcours est l’occasion d’aller à la rencontre de la population locale pour sensibiliser à l’importance de bien traiter les déchets. Évidemment, ils documentent leur aventure en photos et en vidéos sur leur page Facebook… Le retentissement est immédiat et arrive jusqu’aux oreilles du ministère de l’Environnement, qui s’empresse de mettre en place un plan d’urgence pour assainir le fleuve Citarum.

Une petite victoire pour les deux frères ? Certainement. Mais surtout, une initiative originale qui illustre l’importance de l’image et des réseaux sociaux pour sensibiliser à la préservation de l’environnement. Révolutions écologique et numérique n’ont jamais été aussi connectées !
 

EN SAVOIR PLUS : 

À Bali, deux adolescentes font barrage aux sacs plastique
À Java, en Indonésie, les résidus de tofu sont transformés en énergie verte !
Trash Doctor 
 

 

Back to top
comments powered by Disqus