Hipli, le colis réutilisable qui cartonne

Publié le 02 March 2021

Pour réduire les emballages à usage unique du commerce électronique, une start-up française a inventé le colis réutilisable jusqu’à cent fois.

Un colis Hipli peut être réutilisé jusqu’à cent fois. C’est 25 kg de déchets de carton évités.

Le développement spectaculaire du commerce électronique s’accompagne d’une augmentation de cartons dans nos poubelles. Chaque année, environ 550 millions de colis sont envoyés par l’e-commerce, générant ainsi 137 000 tonnes de déchets non recyclés en 2018. Et si l’on innovait avec des colis réutilisables ?

C’est l’idée des fondatrices d’Hipli, Léa Got et Anne-Sophie Raoult, qui vont peut-être révolutionner l’e-commerce avec la mise au point d’un emballage réutilisable jusqu’à cent fois grâce à un système de consigne. Soit 25 kg de déchets de carton évités.

Pour réduire les emballages à usage unique du commerce électronique, les deux jeunes femmes ont développé un circuit ingénieux. Les e-commerçants partenaires achètent les colis Hipli pour pouvoir acheminer leurs produits jusqu’à leurs clients. Le consommateur déballe son colis et au lieu de le jeter, il le plie et le glisse dans une enveloppe préaffranchie intégrée. Direction non pas la poubelle du recyclage jaune, mais la boîte aux lettres ! L’emballage revient dans les usines d’Hipli où il est vérifié, puis, après une éventuelle remise à neuf, réintégré dans le circuit. Chaque colis intègre une puce RFID permettant de le scanner à son départ et à son retour.

Réduire les impacts

La réduction des impacts environnementaux est une priorité pour les deux fondatrices d’Hipli. Une analyse du cycle de vie des colis a permis de valider l’impact positif de leur solution tout en les orientant vers les matériaux les plus adéquats. Leurs colis sont fabriqués en plastique polypropylène. Un choix qui permet de répondre aux différentes caractéristiques demandées à un emballage : souplesse, protection contre l’humidité et les UV, sécurité et évitement des déchirures. Sans oublier la masse, très faible, qui facilite le retour tout en réduisant l’impact carbone.

Après une centaine d’utilisations du colis, en fin de vie, le plastique sera réutilisé et transformé par deux entreprises françaises (notamment en ameublement upcyclé).
Encore très récente, l’initiative de Léa Got et Anne-Sophie Raoult rencontre un écho favorable. Depuis juillet 2020, plus de quatre-vingts marques proposent déjà leurs colis Hipli. Et la start-up a été récompensée aux Trophées de la mode circulaire, en octobre. Un encouragement pour cet engagement en faveur d’un e-commerce plus responsable.