Ces paniers solidaires font reculer la précarité et le gaspillage alimentaire

Posted on 12 décembre 2019.

À Lille, l’association La Tente des Glaneurs collecte et redistribue gratuitement les denrées invendues à la fin du marché de Wazemmes. Ou comment combiner lutte contre la précarité alimentaire et combat contre le gaspillage.

Chaque dimanche depuis 2010, sur le marché de Wazemmes à Lille, les bénévoles de l’association La Tente des Glaneurs redistribuent gratuitement – sous forme de panier solidaire – fruits, légumes, pain, et même fleurs, à des personnes en situation de précarité alimentaire et qui n’ont pourtant pas toujours accès à l’aide alimentaire.

Selon les chiffres du dernier baromètre Ipsos pour le Secours populaire français, un Français sur cinq n’a pas les moyens d’accéder à une nourriture saine et équilibrée, en quantité suffisante. Comme le souligne l’étude, l’alimentation sert de plus en plus souvent de variable d’ajustement dans le budget des ménages les plus précaires.

C’est pour lutter contre ce phénomène de précarité alimentaire que Jean-Loup Lemaire, ancien chef de cuisine gastronomique, a créé La Tente des Glaneurs. Les aliments redistribués sont collectés dans la matinée, à la fin du marché, auprès des commerçants et de la population, ou « sauvés » des poubelles de supermarchés.

Le concept de La Tente des Glaneurs repose sur deux piliers : l’équité et la dignité. L’association s’adresse à celles et ceux (sans-abris, retraités, salariés pauvres, étudiants, familles monoparentales, etc.) qui ne peuvent pas se rendre dans les associations d’aide alimentaire telles que Les Restos du Cœur, soit parce qu’ils ne remplissent pas les critères de revenus, soit par embarras.

 

Un combat pour la dignité

Le recours à l’aide alimentaire est souvent vécu comme une honte. Jean-Loup Lemaire a donc cherché un moyen pour que les personnes concernées se sentent plus dignes. Son idée : associer la lutte contre le gaspillage alimentaire, sujet de société très actuel, au combat contre la précarité alimentaire.

Ainsi, au lieu de venir chercher un don alimentaire, les bénéficiaires se sentent valorisés, car ils deviennent des acteurs du développement durable. Presque 1,4 tonne de denrées invendues est récupérée chaque dimanche au marché de Wazemmes.

Parallèlement à ses activités de redistribution d’invendus et de sensibilisation à la solidarité alimentaire, l’association lilloise propose des activités culturelles et des séances de dégustation autour de la cuisine réalisée avec des produits récupérés. Le concept fait des émules : des personnes montent des tentes dans toute la France. Le prochain défi de La Tente des Glaneurs ? Structurer un réseau national.