À Beyrouth, une caverne d’Ali Baba dédiée à l’économie circulaire

Ouvert dans la capitale libanaise à l’initiative de Recycle Lebanon, cette boutique zéro déchet et zéro gaspillage met l’économie circulaire à l’honneur.

EcoSouk valorise aussi bien les matériaux et procédés de fabrication écoresponsables que les savoir-faire traditionnels.

Le premier magasin « zero waste » du Liban a ouvert ses portes en février 2019 au cœur du quartier Hamra, à Beyrouth. Dédié aux produits naturels locaux respectueux de l’environnement – vendus en vrac ou dans des emballages minimaux – et aux objets issus du recyclage ou surcyclés, EcoSouk est une véritable caverne d’Ali Baba de l’économie circulaire.
On y trouve des produits cosmétiques et d’entretien sans produits chimiques en vrac, mais aussi des vêtements, des accessoires, ou encore des ustensiles de cuisine et des objets décoratifs, tous confectionnés à partir de déchets recyclés. EcoSouk valorise aussi bien les matériaux et procédés de fabrication écoresponsables que les savoir-faire traditionnels.
Pour remplir ses rayons, le magasin réunit de nombreux producteurs et designers locaux et propose ainsi une grande variété de produits. On peut citer les carnets en papier recyclé, biodégradables et faits main, de Papyrus, les peluches, sacs à main et objets déco de Jellyfish, fabriqués par des femmes syriennes avec des sacs en plastique usagés, ou les savons liquides de Saboun Baladi.
Plusieurs associations sont également présentes, comme EcoServ, spécialisée dans le recyclage des appareils électroniques, qui promeut les bonnes pratiques relatives aux déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), et Disco Soup, qui sensibilise le grand public au gaspillage alimentaire. Lancé en 2012 en France, le mouvement s’est vite étendu à d’autres pays, notamment le Liban où l’association organise plusieurs événements. 
EcoSouk est une initiative de l’ONG Recycle Lebanon, un hub d’innovation sociale et d’économie circulaire fondé en 2015, qui s’est notamment fait connaître grâce au projet #BalaPlastic contre la surconsommation de plastique. Plus qu’une simple boutique, sa créatrice, Joslin Kehdy, a voulu en faire un point d’accès vers le monde du zéro déchet et de la consommation responsable.
 

CREDITS : image principale © Veolia © Noémie Rosset

Sur le même sujet

Back to top
comments powered by Disqus