Avec Baobab, l’économie circulaire prend racine à Durban

Publié le 29 octobre 2020

Avec The Maker Space Foundation Veolia ouvre le Baobab, tiers-lieu dédié à l’économie circulaire à Durban. Son slogan “Upcycling the future” invite à former une communauté, développer des solutions pour réduire les déchets et créer des emplois verts

En 2018, Veolia, via sa Fondation, et Empow’Her inauguraient l’Oasis au cœur de Niamey, la capitale du Niger, un espace dédié à l’entrepreneuriat féminin et à la sensibilisation aux enjeux du développement durable. Pour prolonger cette expérience prometteuse, Veolia s’est associé à The Maker Space Foundation pour lancer à Durban, en Afrique du Sud, un “Baobab”, consacré à l’économie circulaire et à l’autonomisation économique des communautés défavorisées.

L’objectif de ce nouveau tiers lieu est à la fois de promouvoir un mode de vie et des pratiques durables, grâce à des programmes de sensibilisation et d’éducation, et de soutenir le développement économique local en favorisant l’émergence de solutions à faible impact environnemental et la création d’emplois verts. Pour développer ce modèle économique, environnemental, social et solidaire et partant du constat que la réutilisation et le recyclage des déchets créent des emplois, Baobab œuvre pour le développement de compétences dans ces domaines.

Programmes en ligne

En attendant l'ouverture des locaux au public, prévue en décembre 2020, les internautes peuvent d'ores et déjà participer à l’un des programmes de formation proposés sur le site Internet de Baobab, intitulé « Upcycling the future ».

Le studio de recyclage Plasticpreneur propose ainsi une formation à la conception de nouveaux produits à partir de déchets plastiques. Ce programme comprend l’apprentissage des procédés de recyclage, l’utilisation de machines permettant la production à petite échelle d’objets upcyclés, et l’accompagnement au développement de produits et à la création d’entreprise.

Le studio Plasticpreneur illustre bien les ambitions de Baobab, l’idée étant de donner aux apprenants des outils qui leur permettront ensuite de lancer leur propre entreprise de valorisation des déchets plastiques.

Le programme My Lil’Pumpkin vise quant à lui à enseigner aux écoliers les principes de durabilité tout en développant leurs compétences en résolution de problèmes et leur esprit d’initiative au travers d’ateliers pratiques, d’animations et d’activités de bricolage intégrés dans le curriculum scolaire.

Enfin, le programme de sensibilisation Zero Waste réunit citoyens, entreprises, collectivités, etc. autour des principes du 5R (Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Réparer)  afin de       minimiser la production de déchets. Baobab organisera prochainement un certain nombre d'événements (conférences, débats, workshops, etc.) dans une optique de partage des connaissances et des bonnes pratiques.