En Allemagne, non emballé, c’est pesé !

Publié le 16 March 2021

Soutenue par la fondation Veolia en Allemagne, l’association rehab republic entend bousculer les habitudes avec un label indiquant aux consommateurs allemands les magasins où ils peuvent faire leurs courses avec leurs propres contenants.

Couverts en plastique, pailles, boîtes en plastique et cartons en tous genres… Ces emballages à usage unique sont ancrés dans nos habitudes. Pourtant, ils représentent 86% des déchets récupérés sur les plages, selon la Commission européenne. Pire : près de la moitié des déchets plastiques retrouvés dans les océans proviennent de ces divers emballages.

Devant ce constat, la Commission a pris une directive en 2019 afin d’interdire, dès l’été 2021, la commercialisation des couverts en plastique, des récipients en plastique à usage unique pour les aliments, des gobelets en polystyrène, etc. D’ici là, reste à convaincre les consommateurs d’abandonner ces emballages à usage unique.

En Allemagne, une initiative retient l’attention. L’association rehab republic a commencé en 2019 à disposer des autocollants « Einmal ohne bitte » (en français “Ici, pas d’emballage à usage unique”)  sur les devantures de magasins et restaurants partenaires de Munich, la capitale de la Bavière.

Le principe ? Indiquer aux consommateurs les commerces qui acceptent les emballages réutilisables, c’est-à-dire où chacun est invité à venir avec ses propres contenants. Ainsi, fromages, brioches, viandes, ou plats à emporter dans les restaurants peuvent être vendus sans le moindre emballage. À la place, les consommateurs peuvent apporter leurs sacs réutilisables ou encore leurs propres boîtes.

600 commerces en Allemagne

Le projet « Einmal ohne bitte » a été lancé début 2020 en dehors de Munich, dans plusieurs villes du pays, dont Berlin. Il a obtenu le soutien de nombreux sponsors, dont la fondation Veolia en Allemagne qui a financé une partie du projet.

Sur le site web de l’initiative, une carte indique tous les commerces partenaires, et ils sont déjà près de 800 dans toute l’Allemagne. 

Grâce à un simple autocollant, l’association rehab republic espère lever les freins qui empêchent les consommateurs de venir avec leurs propres contenants dans les commerces.

Désormais informés, les Allemands peuvent devenir pleinement acteurs de l’économie circulaire, en préservant les  ressources.