Philips intègre l’économie circulaire dans ses produits.

Philips collabore avec Veolia pour la fabrication d’appareils écologiques à partir de matériaux recyclés.

Philips prévoit que 15% de son chiffre d’affaires proviennent de « produits issus de l’économie circulaire » d’ici à 2020.

En 2011, Philips a lancé "SENSEO Viva Cafe Eco",  une machine à café à dosettes traditionnelle en termes de conception et de fonctionnalités mais dont la particularité était d’être la première machine à café conçue à partir de matériaux recyclés.
La machine est fabriquée à 50% avec du plastique recyclé (déchets issus de la production de CD et de DVD pour le couvercle, par exemple), les éléments en acier inoxydable contiennent 45% de métal recyclé, et l’emballage est produit avec 90% de carton recyclé. À cette époque, Philips indiquait dans le manuel d’utilisation de Viva : "Cette machine à café est l’un de nos meilleurs produits durables dans ce domaine."

15% de produits issus de l’économie circulaire

 Philips s’est engagée à proposer des produits et des services plus respectueux de l’environnement dans le cadre de son programme de développement durable "Des populations en bonne santé, une planète durable". L’entreprise néerlandaise souhaite notamment concevoir ses produits et ses services de manière écologique en misant sur l’économie circulaire.
Elle prévoit que 70% de son chiffre d’affaires proviennent de produits « verts » et que 15% de ses produits soient issus de l’économie circulaire d’ici à 2020. Pour cela, Philips a décidé d’accroître la part de matériaux recyclés utilisés pour la production

Cependant, remplacer le plastique vierge par du plastique recyclé dans un fer à repasser n’est pas évident. Premièrement, parce que le plastique recyclé doit répondre à des spécifications techniques précises et, deuxièmement, parce que celui-ci est présent dans des quantités et qualités distinctes et peut contenir des impuretés auxquelles les fabricants et les consommateurs ne sont pas habitués. C’est là qu’intervient Veolia. 

Un aspirateur fabriqué à partir de coques de batterie recyclées

 La coopération entre Philips et Veolia a démarré en 2010 avec le développement d’un nouveau genre d’aspirateur. À cette époque, Veolia a développé un matériau à partir de coques de batterie recyclées. Aujourd’hui, après plusieurs générations d’appareils de nettoyage fabriqués à partir de déchets plastiques, les aspirateurs écologiques de Philips contiennent entre 25 et 47% de polypropylène recyclé.
Aux Pays-Bas, Veolia s’est engagé très tôt dans le processus de fabrication, dès l’étape de la conception. Il a pour mission d’aider Philips à intégrer le maximum de plastique recyclé, dans ce cas le polypropylène, dans ses aspirateurs, de lui fournir un matériau dont les propriétés répondent à ses exigences, et de garantir un approvisionnement régulier (en termes de quantité) et constant (en termes de qualité).
Grâce à ce partenariat durable, Philips et Veolia étudient actuellement la possibilité d’utiliser du plastique issu des appareils en fin de vie du fabricant pour produire du plastique recyclé. Un pas de plus pour « boucler la boucle »…

comments powered by Disqus