Getty Images

Des sacs de courses 100 % biodégradables à base d’amidon

En Inde du Sud, la société EnviGreen fabrique des substituts aux sacs en plastique qui polluent le pays.

Le sac EnviGreen se dissout en 15 secondes dans de l’eau chaude, tandis qu’il faut 450 ans à un sac en plastique traditionnel pour se décomposer dans la nature.

Comment limiter l’impact environnemental des sacs en plastique trop souvent jetés dans la nature ? Comment fabriquer des sacs de courses écologiques mais accessibles à tous ? Ces questions taraudent Ashwath Hegde dès 2012. Le jeune homme originaire de Bangalore, dans l’État du Karnataka, au sud de l’Inde, a alors l’idée d’un sac biodégradable, non issu de la pétrochimie, et qui serait sans impact néfaste pour la nature et les animaux.

Après quatre ans de recherche, le jeune homme propose une réponse originale et innovante : des sacs biodégradables, fabriqués à partir d’amidon naturel comme celui provenant du maïs, ou du tapioca, la fécule issue du manioc. Il met au point une combinaison secrète de douze éléments ‒ amidon naturel, fibres de tapioca, pommes de terre, maïs, dérivés d’huile végétale et même des biodéchets. La pâte ainsi obtenue est ensuite transformée en granulés et convertie en un « plastique » biodégradable.

Résultat : des sacs qui se décomposent en 15 secondes dans de l’eau chaude ou qui, une fois brûlés, se délitent en cendres sans produire d’émanation toxique. Autre atout, ces sacs sont comestibles et sans danger pour les animaux.

Alors, Ashwath Hegde peaufine sa formule. Même la peinture utilisée pour les logos imprimés sur les sacs est fabriquée sans produits chimiques. Il obtient le soutien de nombreux laboratoires ou organismes de lutte contre la pollution comme le Karnataka State Pollution Control Board (KSPCB), le Central Institute of Plastics Engineering & Technology, TÜV SÜD South Asia et le Sriram Institute for Industrial Research.

Premier pas vers le « plastique bio » en Inde

À l’été 2016, il lance sa société, EnviGreen Biotech India Private Limited. Il ouvre une unité de production à Bangalore, mégapole de plus de 11 millions d’habitants surnommée la « Silicon Valley indienne ». Le site EnviGreen de Bangalore produit déjà 1 000 tonnes par mois de ce « plastique écologique ».

Un début prometteur quand on sait que la capitale du Karnataka consomme à elle seule 30 000 tonnes de sacs en plastique par mois. À l’échelle du pays, 15 000 tonnes de plastique sont jetées chaque jour dont 9 000 tonnes seulement sont collectées et traitées. C’est pourquoi le Premier ministre indien Narendra Modi lui-même soutient la production de sacs de courses 100 % biodégradables, en lieu et place des sacs en plastique issus de l’industrie pétrolière.

Une invention déclinable

Depuis janvier 2017, EnviGreen commence à diffuser son sac de courses green dans le commerce de détail. Si le coût dépasse de 35 % celui d’un banal sac en plastique, le produit demeure cependant moins cher qu’un sac en tissu. Ashwath Hegde envisage aussi de fabriquer des housses de vêtements, des sacs-poubelles, des emballages, sachets et autres films plastique… à partir de sa matière révolutionnaire. Il développe aussi son idée au Qatar, où il dirige Go Green Qatar, un organisme qui pilote des campagnes de sensibilisation à la lutte contre les déchets plastiques.

En Inde, Ashwath Hegde veut aller encore plus loin en encourageant les fermiers locaux à cultiver la matière première nécessaire à la production de ce nouveau matériau. Une boucle locale vertueuse pour contribuer à réduire la pollution dans les villes indiennes.

En savoir plus :

- www.odditycentral.com

Image principale : Getty Images

comments powered by Disqus